Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« septembre 2007 »
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou au djembé

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

jeudi 13 septembre 2007

594. Chronique du temps qui passe 44 : Gérer mes peurs

le petit prince à l'hôpital(Flash-back)

Cela s’est passé le lundi suivant notre retour de vacances.

Fin d’après-midi, mes vieux m’annoncent dans le fauteuil que nous irons demain faire le contrôle médical semestriel à l’hôpital.
Panique immédiate.
- Et il n’y aura pas de petite piqûre, hein, papa ?
- Si, Lou. Cette fois, on fera une piqûre, mais…
Je l’interromps.
Pendant dix minutes, je déploie toute mon énergie pour tenter de les faire infléchir. De leur côté, ils m’avancent tous les arguments rassurants de leur répertoire bien connu. En vain. Je fonds en larmes.
Une heure durant, où j’alterne des moment de grandes détresses face à leur détermination et des moments d’écoute, je tente par tous les moyens de les faire infléchir.
- On ira après demain !
Ou :
- On ne fera pas cette fois la petite piqûre.
Les souvenirs de mes visites en milieu hospitalier et surtout des prises de sang restent vifs.

lire la suite

Par Bèrlebus, à 20:30 :: Au jour, le jour :: #679 :: 6 commentaires
 

lundi 10 septembre 2007

593. Apothéose

Quelle fut ma surprise, lorsque le dernier jour de vacances, en passant chez tonton Jean, on m'a emmené dans une bergerie.

- Le papa mouton !
Plein de papa mouton ! Le bonheur absolu.

Photo (Lou tenant un agneau dans les bras et le caressant) :

le petit prince et le mouton

A la clé, une nouvelle galerie de photos pour illustrer cet « événement » : Le Petit Prince et le mouton
Par Bèrlebus, à 19:26 :: Au jour, le jour :: #678 :: 11 commentaires
 

jeudi 6 septembre 2007

592. Tranches de v… vacances

(souvenirs de vacances – suite et fin)

Au Lever :
- Papa ? J’ai envie d’aller dans le lit avec maman pour écouter le Furby qui a les piles usées !
- Tu veux dire : écouter le ventilateur ?
- Oui, le Furby qui a les piles usées.
- On ira rejoindre maman après avoir pris le petit déjeuner, comme cela, on la laisse dormir. C’est son jour de repos, aujourd’hui.

(Photo, puis suite du texte)
Le ventilateur

lire la suite

Par Bèrlebus, à 10:58 :: Au jour, le jour :: #677 :: 7 commentaires
 


lundi 3 septembre 2007

591. Les bras en l’air !

le petit princeSuite à l’épisode des gros mots à la mer et quelques menaces parentales de faire renaître les « bip bip » face à certains de mes comportements pendant les vacances, je me suis mis à flipper quelques peu.
Bien que ce procédé soit venu de ma propre initiative, il y a juste un an, me dire « bip bip » lorsque j’exagère pour me ramener à la raison ne me plaît plus guère, car cela me rappelle de mauvais souvenirs.
J’ai donc proposé un nouveau code à mes vieux : les bras en l’air !
Pourquoi les bras en l’air, me direz-vous ?
Allez, réfléchissez un petit peu ! Dans quelles circonstances fait-on ce geste ?

lire la suite

Par Bèrlebus, à 15:51 :: Au jour, le jour :: #676 :: 7 commentaires
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned