Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« janvier 2006 »
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et les guili

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

lundi 30 janvier 2006

472. Montagnes russes à domicile

Pour la petite histoire :
L’été passé, en vacances dans le sud de la France, je voulais aller dans un parc d’attraction pour y faire plein de montagnes russes ( y’a rien à faire, j’adore !).
En lieu et place de cela, mes vieux nous ont offert un baptême de l’air .
Chouette, mais bon… Moi j’aurais quand même bien voulu aussi monter dans des montagnes russes .
En compensation, papa s’est proposé de réaliser mon voeux « à domicile ».

C’est ainsi que depuis lors, quotidiennement ou presque, j’ai droit à ma séance de montagnes russes. Je dis « presque » car, hélas, il y a les jours où il dit qu’il est trop fatigué ou qu’il a mal au dos, et les jours où j’en suis privé, en représailles à un mauvais comportement du genre : Monsieur l’âne à l’école.
(Le pire dans tout ça, c’est que ça marche, parce qu’après, je me tiens à carreau pendant un ou deux jours.)

Bref, comment fait-on les montagnes russes à domicile, vous demandez-vous ?
Accrochez-vous, mettez des boules Quies, et je vous explique :

lire la suite

Par Bèrlebus, à 19:15 :: Au jour, le jour :: #544 :: 13 commentaires
 

mercredi 25 janvier 2006

471. Oui, non !

De retour de l’école.

- Comment s’est passée ta journée ?
- Je ne vais pas dire que j’ai fait Monsieur l’Ane !
- Pourquoi ? Tu l’as fait ?
- Oui, non.
- Tu as fait Monsieur l’Ane et tu n’oses pas le dire ?
- Oui, j’ai fait Monsieur l’Ane au groupe et je ne veux pas le dire…
Hé, pas sot !
J’ai pas envie d’être puni comme lundi, lorsque papa n’a pas voulu dire de « euh » pour me faire plaisir.
Il m’avait privé ainsi de « euh » en représaille à un journal de classe pas très positif - j’avais chahuté comme un malade au repas de midi avec qui vous savez, même qu’on m’avait écarté du groupe -.
Je n’avais pas apprécié du tout cette punition de papa.
Mais du coup, je m’étais tenu à carreau pendant deux jours. Même que j’étais tout fier de pouvoir leur dire que j’avais été sage.

…Mais c’est plus fort que moi.

- Monsieur l’âne ! Va dans le bus !
Par Bèrlebus, à 18:05 :: Au jour, le jour :: #543 :: 19 commentaires
 

vendredi 20 janvier 2006

469. Monsieur l'âne

Exit le "Petit Chien Courage", je vous présente "Monsieur l'âne" !

Même s’il m'arrive encore de temps à autre de ressortir le Petit Chien Courage d'un tiroir de ma mémoire pour jouer avec lui, Monsieur l'âne, c'est mon nouveau pote, mon exutoire, ma récréation, bref, Mon Jeu du moment.
Bon, O.K., c'est pas nouveau, mais comme à chaque fois, j'ai tant de choses à raconter que j'en oublie un certain nombre. C'est mon côté tête en l'air, voyez-vous ?

"Monsieur l'âne" est né il y a six mois environ, lorsqu’à l’école, Monsieur Guy nous a lu à plusieurs reprise son histoire …dont je ne me souviens plus du récit.
A ce personnage, je lui ai adjoint « Cédric », un garçon de l’école qui a une voix particulière, grave et éraillée, et que j’imite parfaitement comme à mon habitude (cfr. Mr René ).
Ça donne un truc dans ce genre (avec la voix de Cédric qui se fâche) :
- Monsieur l’âne ! Tu dois aller dans le bus !
Monsieur l’âne geint.
- Qu’est ce que j’ai dit ! Et Cédric, tu vas aussi dans le bus !
- Et tu ne dois pas avoir peur du bus, Monsieur l’âne !
Je peux ainsi m’amuser pendant de longues, très longues minutes, me fâchant à tour de rôle sur l’un ou l’autre.

Le problème, c’est que tout le monde n’apprécie pas cette composition à sa juste valeur.
Ainsi, quand à cinq heures du mat., je fais mon petit scénario à grands renforts de coups de pieds sur l’armature de mon lit, je vois débarquer un de mes vieux qui me prie de me taire et de dormir.
Idem à l’école, où, ces derniers jours, je me fais remonter les bretelles au groupe de jour ou en classe.
- Loulou, qu’est ce que je lis dans ton journal de classe ?
- Que j’ai fait Monsieur l’âne…
- Et qu’est ce qu’on t’a dit, p’tit chou…
- Que je peux faire Monsieur l’âne à la récréation, mais pas en classe.
- Et pas au groupe de jour non plus…

Pas comique les adultes, moi je vous le dis.
Par Bèrlebus, à 16:04 :: Au jour, le jour :: #541 :: 28 commentaires
 

mardi 17 janvier 2006

468. J'aime pas les fêtes !

Avec toute l'effervescence actuelle, j'ai pas eu le temps de vous relater mes congés de Noël.
Pour tout dire, moi, les fêtes, je m'en moque un peu... beaucoup.
En fait, je n'aime pas trop cela pour la simple et bonne raison que le mot "fête" implique un programme inhabituel. Or moi, ce que j'aime par dessus tout, ce sont mes petits repères.

Moralité, le souper de Noël à l'école, où tout le monde se retrouvait juste avant les vacances pour un grand buffet (enfants, profs, personnel d'encadrement etc.), a tourné au vinaigre. Trop de monde, un repas sans papa ou maman, et enfin le bus qui ne me ramène pas à la maison comme toutes les fins d'après-midi ont suffit à me rendre tout malheureux.

Le réveillon des petits-enfants chez Papy et Mamy ?
La seule chose qui m'intéresse, c'est leur piano à queue, histoire de couvrir le bruit de mes innombrables cousins et cousines.

Le réveillon de Noël à la maison ?
Dur, dur, de devoir attendre pour manger le repas de Noël. Troublant l'excitation ambiante des cadeaux.
Pourtant j'ai reçu une chouette mappe-monde sonore qui cite le nom des pays lorsqu'on promène un stilet dessus.
Epuisé, j'était donc tout heureux de retrouver mon lit et ma petite-couette-toute-douce à 21 heures.

Reste le réveillon de Nouvel an, où là, je dois l'avouer, je me suis super bien marré... jusqu'à 21h30.
Nous étions dans la maison des Ardennes avec pleins d'amis de papa et maman, et des enfants tout partout. Bref, ambiance, ambiance.
En fait, ce qui m'a mis de super humeur, c'est la chorale que Tata Red a organisée avec tous les enfants.
Summum du summum, on a inventé, Tata Red à la guitare et moi, le blues de "Papa qui fait euh" que tout le monde a repris en choeur ad libitum.
En bon blues, comme il se doit, la fin de la mélodie se terminait par un break musical où tout le monde relançait la chanson en scandant : "En... fai... sant... euuuhhh".
Mon sourire banane figé se muait alors en un franc éclat de rire inextinguible.

Y'a pas à discuter : ma fête à moi c'est la musique, encore et toujours.

Photo :
le petit prince au réveillon
Par Bèrlebus, à 18:28 :: Au jour, le jour :: #540 :: 14 commentaires
 

vendredi 13 janvier 2006

467. Fatale répulsion (les mauvais plans de papa)

Le rituel du goûter.

Je tente par tous les moyens de faire dire des "euh" à papa.
- De quoi va-t-on parler, Lou ?
- Des "pays"?
- Non, j'ai pas envie...
- Les groupes de rock*, alors ?
(* Le jeu du blind test )
- On l'a fait hier.
- Alors, parle du film que tu as fait sur moi.
- O.K . T'as des questions à me poser ?
Silence radio.
- Pose-moi une question sur quelque chose que tu n'as pas compris.
- Pourquoi je suis né le 12 août 1998, la nuit des étoiles filantes ?
Je lui ai déjà posé dix fois la question et à chaque fois, il m'explique que 9 mois auparavant, maman et lui se sont fait plein de câlins pour que les graines du zizi de papa aillent rencontrer celles de maman dans son ventre etc. C'est un très bon sujet pour qu'il fasse des "euh".
Par conséquent :
- On en a déjà beaucoup parlé, mon Loulou. Allez, mange.
- Alors... euh.... c'est quoi une fusée ?
- Ah... Très bonne question !
Yes ! Je le sens perplexe, signe avant-coureur d'une belle pêche aux "euh".
- Euh... tu sais que...
- Hé, t'as fait "euh", papa !
- Oui, gamin, mais écoute plutôt mes explications, car pour que tu comprennes bien, je dois te faire comprendre plein de choses.
Commence alors un long exposé comme je les aime, émaillé de plein de ce que vous savez :

lire la suite

Par Bèrlebus, à 18:51 :: Au jour, le jour :: #538 :: 18 commentaires
 

mercredi 11 janvier 2006

466. Papa qui fait euh dans la radio, dis !

Luc Boland au JT de la RTBF le 10-01-06A peine je rentre de l'école que papa doit s'en aller.
Une fois de plus.
Un courant d'air en ce moment.

- Cool, Loulou, tout va bien. De toute façon, on n'a pas le choix : je dois partir à mon travail. Et tu sais quoi ? tu vas pouvoir m'entendre dans la radio et puis à la télévision, dis !
J'dois reconnaître qu'il a parfois le don pour me faire revenir dans le positif.
- Je veux écouter papa dans la radio !
- Du calme, Chounet, ce sera à 17h00, et puis à la télévision, ce sera à 19h30.
- Mais il est 17h00.
...
Et le voilà qui s'en va.
J'vous dis pas l'impatience !

A l'heure dite, je suis toute ouïe.
Sourire banane lorsque j'entends enfin la voix de papa.
Il parle d'un film, un autre, pas celui qu'il a fait sur moi.
En plus, il n'arrête pas de faire des "euh" !
Sourire banane.
Puis vient l'attente du journal télévisé.
Rebelote sauf que...

Quand Zoé, la baby-sitter, arrive le soir pour me garder, je lui dis tout de go :
- Tu voix, Zoé, papa, hein, à la radio, il a fait plein de "euh". Mais pas à la télévision !

NDLA : Pourtant c'était du direct dans les 2 cas (il s'agissait de la promo de la série "7ème ciel Belgique") ! ;-)
Par Bèrlebus, à 18:44 :: Au jour, le jour :: #537 :: 5 commentaires
 


lundi 9 janvier 2006

465. Le trou de mémoire

"Le trou de mémoire".
En lieu et place de cette expression, je devrais plutôt parler d'un "gouffre de mémoire" tant cela me met en panique... comme un vertige.
Vous savez, ce moment où vous avez sur le bout de la langue un mot ou un nom que vous recherchez, et où il vous est impossible de cracher le morceau.

Au moment du goûter que je partage enfin avec papa – je ne le vois pas beaucoup en ce moment -, on joue au blind test musical.
Ça change un peu des "Pays" et j'ai repéré qu'il y a plein d'occasion dans ce jeu pour de grands "euh".
Faut dire que devant l'opposition parental à mon enfermement dans des systématiques ou petites habitudes, j'ai érigé au titre de sport national, la quête aux "euh" de papa, quel que soit le sujet abordé.

- Alors, Loulou, cites-moi un groupe anglais commençant par la lettre "A".
- Archive.
- Alors, euuuh, un groupe commençant par la lettre "P".
Sourire banane.
- Hé, papa, t'as fait "euh" !
- Oui, banane, mais c'est quoi, la réponse ?
- Pink Floyd !

lire la suite

Par Bèrlebus, à 18:16 :: Au jour, le jour :: #578 :: 9 commentaires
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned