Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« novembre 2006 »
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et l’espace

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

mardi 28 novembre 2006

542. Conscience (3)

A force d’entendre papa faire sa voix de Bèrlebus dans la radio ou la télévision – ça me kiffe à mort - , j’en suis venu à faire la demande en bonne et due forme :
- Est-ce que je peux écouter le nouveau film que tu as fait sur moi ?
- Mais bien sûr, mon Chounet, je te l’ai gravé sur CD.
Me voilà donc reparti à la redécouverte de mon passé, un an après avoir écouté en boucle la première version pendant deux mois, non stop. J’y découvre de nouvelles scènes, de nouveaux moments, ma voix qui change au fil des ans… mais aussi celle de papa que je trouve franchement plus chaude que dans la version précédente : une vraie voix de Bèrlebus.

Le soir, au moment du dîner, j’apostrophe papa :
- Papa, tu seras mort quand ?
- Oh tu sais, tu as encore bien le temps…
- J’ai pas envie que tu sois mort.
Je ne lui laisse pas le temps de répondre et embraye :
- Mais tu sais, si tu es mort, je pourrai toujours écouter ta voix de Bèrlebus dans le film que tu as fait sur moi.
- Exactement, Chouchounet. Je serai toujours à tes côtés.
Par Bèrlebus, à 18:36 :: Au jour, le jour :: #624 :: 23 commentaires
 

jeudi 23 novembre 2006

541. Chronique du temps qui passe 41

Cela fait bien dix minutes qu’on cause, papa et moi dans le fauteuil.
Cool, relax.
Je lui relate comme d’hab. des bribes de ma journée, au gré de mes envies, lorsque, me câlinant, il s’étonne :
- Mais Loulou, tu as ton pantalon mouillé !
Silence.
- Qu’est ce qu’il s’est passé ? C’est la pluie ?
- Oui.
- Tu t’es assis en attendant le bus ?
- Oui, sur les marches…
- On va changer tout ça. Ça ne doit pas être agréable. Tu dois nous le dire, mon Chounet… Nous, on ne peut pas le savoir.
Maman nous rejoint.
- Je vais chercher un autre pantalon et un caleçon dans ta chambre.
Je l’entends monter les escaliers et balance :
- Maman va travailler dans son bureau.
Le père :
- Qu’est ce que tu radotes ?
Motus.
- Qu’est-ce que tu as dit comme bêtise ?
Un sourire en coin :
- Je veux que maman aille travailler dans son bureau.
- Pourquoi dis-tu que maman va travailler dans son bureau alors qu’elle va te chercher des vêtements secs ?
Un temps.

lire la suite

Par Bèrlebus, à 19:03 :: Au jour, le jour :: #623 :: 9 commentaires
 

lundi 20 novembre 2006

540. Rien que pour moi

…Enfin presque, parce qu'il y a Eva, aussi !
Pour la première fois depuis des mois, j’ai eu mon papa rien que pour moi.

Un dimanche comme je les aime, du sacro saint petit déjeuner du dimanche à deux au moment des câlins du coucher.
Avec plein de Bèrlebus dans la voix de papa, avec plein de causettes, de jeux, de concerts sur mon synthé et de fous rires aussi, quand il se met à faire des sons pas possible avec sa voix parce que Bèrlebus déraille et se met à faire n’importe quoi comme s’il était déréglé.

La vie est belle.

NDLA : Une importante « Lettre à Lou »a été postée : 54. La raison d’être
Par Bèrlebus, à 13:00 :: Au jour, le jour :: #622 :: 12 commentaires
 

vendredi 17 novembre 2006

539. Papa dans la radio

C’est trop ! Voilà que papa, il parle régulièrement de moi dans la radio.
Pour peu, il a un peu une voix de Bèrlebus.
Ce qu’il raconte ? Des trucs bizarres : une fondation, des termes techniques et tout ça… Je pige pas grand chose mais qu’importe, je trouve ça trop comique.

Seul petit bémol : j’aimerais bien le récupérer, mon papa.
Il m’a promis d’être plus avec moi la semaine prochaine.
Par Bèrlebus, à 11:05 :: Au jour, le jour :: #621 :: 9 commentaires
 

jeudi 9 novembre 2006

537. Merci les amis

Ce matin, papa m’a conduit à l’école.
Cela faisait longtemps !

Au coup de sonnette, on nous annonce que Monsieur Guy est en retard, coincé dans les embouteillages.
Et hop, immédiatement démarre mon trip de l’impatience !
Ah, cette désagréable impression de ne plus contrôler le temps…
- Va chercher Monsieur Guy dans les embouteillages !
- Cooool Lou, tout va bien.
Papa me rassure et sort son armada d’arguments apaisants, mais avec un succès mitigé.

Se passe alors quelque chose de nouveau et unique. V’là que Romain et Dylan, deux potes de classe, se mettent de part et d’autre de moi et, de concert, me font un câlin sur chacune des joues en me disant :
- Tout va bien, Chouchounet. Tu ne dois pas avoir peur.
Papa éclate de rire. Je m’en retrouve interloqué et en oublie mon mauvais trip.
- T’as vu Lou comme tes copains sont gentils !
Dylan rajoute de sa petit voix :
- C’est comme dans le film.
Papa les remercie alors et les complimente.
Ça vire en grands rires et en câlins généralisés quand arrive Monsieur Guy, finalement pas si en retard que cela.

La tendresse ? Il n’y a que ça de vrai !
Par Bèrlebus, à 18:46 :: Au jour, le jour :: #619 :: 13 commentaires
 


lundi 6 novembre 2006

536. Chronique du temps qui passe 40

Papa revient d’avoir promené le chien en forêt.
De mon côté, je viens de rentrer de l’école et prends mon goûter à table avec maman.
- Papa !
- J’arrive, Lou. Un instant.

L’instant.
Il s’accroupit à côté de ma chaise.
- Qu’est ce qu’il y a, mon Bonhomme ?
- J’ai été au spectacle voir… le, le… euh… « Le jardin de Semanaris »
- Ah, bon, tu as été au spectacle ?
- Oui.
- Et tu as aimé ?
- Le « pays de Bruitance ».
Je sens le vieux de plus en plus curieux.
- Ha, bon ! Et qu’est-ce que ça racontait ?
- Il y avait « Franciscar »…
- C’est qui ou quoi « Franciscar » ? Quelqu’un ? Un lieu ?
- Oui !
- Un lieu, donc ?
- Et j’ai eu un peu peur...
- Et pourquoi ?

lire la suite

Par Bèrlebus, à 18:01 :: Au jour, le jour :: #618 :: 17 commentaires
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned