Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« avril 2009 »
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et l’espace

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

dimanche 5 avril 2009

656. The Jetlag experiment

Lundi passé, nous nous sommes rendus à l’hôpital pour rencontrer un nouveau docteur qui a une voix de Bèrlebus légèrement éraillée (sic).
Il m’a expliqué que j’allais suivre un traitement pendant les vacances de Pâques, pour arriver à dormir aux mêmes heures que tout le monde.

Si cela se passe bien, ce sera fini d’être épuisé à partir de quatre heures de l’après-midi comme c’est généralement le cas… depuis toujours. De même, ce sera fini de faire la jam dans mon lit à partir de quatre, cinq heures du mat.. Mais pour ce faire, on va me donner un médicament pour m’aider à dormir aux bonnes heures. Cela s’appelle de la mélatonine, à ce qu’il paraît. Mais comme mon cerveau en produit déjà dans l’après-midi –raison de mon décalage et de mes épuisement réguliers -, c’est inutile de m’en donner plus tard. La seule solution est donc de m’en donner, jour après jour, de plus en plus tôt, jusqu’à faire un tour d’horloge à l’envers, ce qui m’amènera à être fatigué comme tout le monde vers vingt heures.
En route donc pour le « Jetlag experiment », car à force de donner envie à mon corps de dormir plus tôt, de deux heures en deux heures, nous allons vivre un moment donné la nuit, et dormir le jour. Pour tout dire, cette perspective m’a plutôt amusé.

Nous voici donc dimanche. Il est deux heures du mat et je joue sur mon synthé pendant que papa écrit sur son ordinateur dans le salon. C’est déjà le deuxième jour du traitement qui, si tout se passe bien, en comptera dix.
Je me suis réveillé à minuit pile, soit onze heures après avoir pris le médicament et m’être endormi une heure après, c’est à dire à quatorze heures. Donc, jusqu’à présent, ça marche !
Papa est venu me chercher dans ma chambre.
- Coucou, Loulou. On doit dire bonjour ou bonsoir ?
Je me marre.
- Il est quelle heure ?
- Minuit, mon grand. Alors, on va se lever et on va aller prendre le petit déjeuner !
La perspective me faire éclater de rire.
- Chut ! Pas trop de bruit pour Eva et Maman qui dorment, mon Chounet.
- Un petit déjeuner la nuit !
- Oui, mais écoute, c’est encore plus drôle : après, en pleine nuit, on va aller s’habiller, puis on va s’occuper, puis on mangera le dîner vers cinq heures du mat., et puis, on ira promener Méga en forêt la nuit (ben oui, pour moi, aller en forêt le jour ou la nuit, cela ne change rien), puis on ira au marché de grand matin – à moins que je doive dire, « en pleine après-midi » pour nous, et après on rentrera à la maison pour souper…
Je suis mort de rire.
- … et enfin on ira se coucher cette fois à midi !
Si je dus faire pipi, j’en mouillerais mon lit.
- Et alors, écoute bien, demain –enfin, lundi devrais-je dire -, on ira à deux dans la maison des Ardennes pour la semaine. On partira à sept heures du matin, mais pour nous, ce sera comme si c’était le soir. On arrivera là-bas vers neuf heures et… on ira se coucher à dix heures !
Je n’en « peux plus » !
- Chut, Chounet ! Ris moins fort ou tu vas réveiller Eva.
Ben oui, le plus dur va être de ne pas faire trop de bruit.
- Moins fort, ton synthétiseur, Lou !
Heureusement, dans la maison des Ardennes, on pourra faire tout le bruit qu’on veut.
Si c’est comme la nuit précédente qui était déjà le jour pour moi et que j’ai passé chez ma tante Zabeth, il va y avoir des petits « coups de mou »…
Pas évident quand même ce décalage horaire, mais il paraît que le jeu en vaut le coup. Oups, je baille aux corneilles. Il 02h30.
Papa va m’expliquer avec la mappemonde ce qu’est le « jetlag » et les fuseaux horaires. Il paraît qu’à cette heure, les japonais sont occupés de prendre leur petit déjeuner et que les américains vont bientôt aller se coucher.
Drôle de monde dans lequel je vis. Allez comprendre sans la vue.

Bonjour ou bonsoir chez vous, c’est selon !

(à suivre)
Par Bèrlebus :: dimanche 5 avril 2009 à 02:49 :: Au jour, le jour :: #750 :: rss


Vos commentaires

Ooooh le jetlag... Et pourquoi pas "jouer aux pays"? C'est un truc qu'on utilise avec mes neveux, pour essayer de décaleur leurs horaires "en douceur" avant ou après un long voyage. Chaque jour est un pays différent, selon l'horaire qu'on essaye de suivre. Et on essaye d'adapter les repas auc couleurs locales, d'apprendre quelques mots dans une autre langue, d'imiter un accent... On bénit l'Atlas pour enfants de Larousse qui nous donne des tuyaux en or. En général, ils s'amusent comme des fous (nous aussi)!!! Bon courage pour ces dix jours de voyage! D'après mes calculs on se croisera sans doute entre jeudi et vendredi... Lou sera à l'heure du Mexique: tacos au programme?

Le dimanche 5 avril 2009 à 23:11, commentaire par Val :: #
 

Bonjour, Val du Mexique ! ;-)
Cela fait longtemps...
Merci pour la suggestion !

Le lundi 6 avril 2009 à 19:42, commentaire par Luc :: #
 

Et vous voilà repartis tous les deux pour une véritable aventure, parce qu'il n'y a pas de doute c'est une aventure... D'ailleurs n'est-il pas préférable de mettre un but à cette expérience, quei je le souhaite de tout coeur portera ses fruits pour Lou et toute la famile.... Ah!!! dormir des nuits complètes, c'est l'pied.. Allez, faut y croire ça va marcher...
Bizzzzzzzzzzz aux deux hommes en Ardennes

Le mercredi 8 avril 2009 à 19:21, commentaire par ANDREE :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned