Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« février 2007 »
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et les guili

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

dimanche 18 février 2007

560. Ma perception (8) : Acuité absolue

A moi, on ne me le fait pas… Je décode tout et parfois, de manière (d)étonnante.

Ainsi, par exemple, samedi dernier, j’ai été à la piscine avec maman et Eva.
Au début, il y avait un cours d’aérobic ou un truc du genre qui faisait du bruit. Bon, dans une piscine, il y a toujours beaucoup de chahut, réverbérant dans tous les sens, mais mon attention avait été attiré par ces sons là.
Après une bonne demi heure, j’ai fait remarquer à maman :
- T’entends, maman, tous les gens son partis !
De fait, vers midi, il n’y avait plus grand monde et surtout, le cours d’aquagym était terminé.
Jusque là, vous vous dites que cette anecdote est banale.
Attendez la suite.

Le jeudi 1er février à 19h55 précise, on est à table pour le souper lorsque papa annonce qu’il va éteindre la lumière du living pour participer à l’action « On éteint tout ». Il m’explique en quoi cela consiste et qu’ils vont continuer le repas à la lueur des bougies. Ben oui, parce que pour moi, cela ne changer rien, bien évidemment.
Lorsqu’il éteint la lumière, je me fige.
J’en oublie de manger.
Une minute.
- Vas-y, Loulou, ta fourchette est prête.
Abonné absent.
Deux minutes.
- Loulou, tu peux manger.
Me sortant de ma bulle :
- Et bien, Chounet, tu ne manges plus ?
J’enfourne une fourchette puis reprends ma position, le visage légèrement penché, tourné vers la droite, comme si j’écoute quelque chose. En réalité, je guette l’absence d’un son, précis. Là, dans le coin de la pièce et de la table.
Mon oreille guette, comme un radar.
Papa le devine :
- Loulou ?
Absence de réponse. Je suis concentré.
- Loulou !? … Tu as remarqué le calme ?
- Oui.
- Sais-tu d’où vient le petit « bzzzz » qu’on n’entend plus ?
Curieux :
- Non !
- Du transformateur de la lampe allogène de la salle à manger.
Etrange. De quoi cause-t-il ?
Il l’a bien compris et précise :
- C’est le bruit de l’électricité qui passe dans une boîte …qui est l’interrupteur de la lampe pour l’allumer.
Il se lance, comme d’hab., dans une séance didactique.
Je résume :
« Parce que la lampe, c’est comme du feu », « La lampe brûle de l’électricité qui passe par les fil électriques », « Je t’ai déjà fait sentir la chaleur d’une lampe », « Et la lumière de la lampe vient du fait qu’elle brûle », « Comme un feu ou le soleil », « Parce que tu le sais bien, pour voir avec nos yeux , nous avons besoin de lumière et pas toi », « La journée, c’est le soleil qui nous donne la lumière », « Le soir, quand le soleil est couché, on a besoin de la lumière électrique ».
… « Je le sais bien », c’est vite dit ça ! D’accord, ils me le répètent et me l’expliquent régulièrement, leur manière à eux de « voir » avec leurs yeux, le rapport à la lumière, mais avouez que ce n’est pas simple.
C’est donc l’absence d’électricité qui arrête ce bruit si familier et indispensable pour moi. Ce « bzzzz » représente à la fois l’ambiance de « la salle à manger » et une balise sonore qui me permet de me repérer dans l’espace de la maison.
J’étais donc surpris de me retrouvé plongé dans un univers sonore vide !
Pourtant, ce son est extrêmement discret, mais je capte tout avec mes oreilles de Lou.

Il n’est pas rare que de hautes fréquences, entendues de moi seul, m’étonnent ou m’inquiètent, ou que je m’évade dans des sons que j’entends en rue, par exemple, et que j’isole dans ma tête, comme vous le feriez avec vos yeux.

C’est ma différence à moi et elle est d’une richesse égale.

Autre article sur « ma perception » (en bas de page)

Et une nouvelle note sur la page info & actu.
Par Bèrlebus :: dimanche 18 février 2007 à 19:03 :: Au jour, le jour :: #644 :: rss


Vos commentaires

Comme tu as raison Lou, nous avons tellement l'habitude de voir, d'entendre que nous ne prenons plus la peine de nous arrêter pour de simples choses... Et c'est vrai qu'une fois l'électricité coupée on capte des sons, qui en fait sont familiers, mais que nous n'entendons plus. Toi, tu as ce sens inné de l'ouie, tu repertories tout dans ta petite tête et tu fais certainement plus attention que nous à des bruits, des cris, des sons que nous ne percevont même pas... Depuis que j'habite "presque" en forêt je ne me suis jamais autant intéressée au chants des oiseaux parce qu'ici c'est le calme complet, et comme disent souvent nos amis lorsqu'ils passent une nuit chez nous, "on a écouté le silence"... Continue d'être à l'écoute de ce que nous les "voyants" n'entendont plus!!!
Bonne semaine de congé, bisous

Le dimanche 18 février 2007 à 19:41, commentaire par ANDREE :: email :: #
 

Et oui, on ne pense pas toujours à tous ces petits sons qui nous entourent et font notre quotidien mais qui sont occultés par d'autres aspects (visuels entre autre). Par contre, Lou lui est conscients de tout ces bruits ... Et comme tu dis, Luc ... quelle richesse !

Le lundi 19 février 2007 à 13:19, commentaire par cayenne :: email :: #
 

C'est impressionnant quoique les aveugles m'étonnent de moins en moins tellement ils sont étonnant...!!!

Petit exemple :
A la fac j'ai rencontré un aveugle il y a deux ans plutot sympa (il parle juste un peu beaucoup). Il y a quelques semaines nous assistons à une réunion dans une piéce où il n'est jamais rentré.
Cette piéce à la particularité d'avoir un plafond en pente auxquels sont accroché de grosse lampe.

Je m'amuse donc avec Geoffrey :
- as t'on avis elle est grande comment cette piéce ?
- alors attends... je réfléchis... ah ouai alors d'ici au mur il y a à peu prés x fois mon bras.
Il n'avait pas tord et c'était plutot sidérant, donc je continue :
- Qu'es ce que tu penses de cette piéce, je ne sais pas le plafons par hasard.
- Ah le plafond ? Bah on dirais que c'est pas de la même hauteur partout et puis attends (il cherche visiblement à sentir au mieux et je pense que c'est pour ça qu'ils se balancent constamment d'avant en arrière). Ah ouai sinon au plafond il yu a des choses d'accrochées

Dans ma tête il y a eu une pluie de -> !!!!!!!!!

J'ai aussi eu il y a quelques mois déjà droiit à une petite leçon sur les piéces de monnaies : il les reconnait TOUTES absolument TOUTES via la tailles mais aussi le type de "tranche" de la piéce (cranté, lisse...) !!!

M'enfin, pour recenir à Lou ça doit surement lui ouvrir des portes... Je me demande si "extraordinaire" ne lui irait pas mieux que "différent" !!!
En plus, visiblement il arrive de mieux en mieux à se concentrer en plus...

Le lundi 19 février 2007 à 20:24, commentaire par Jennifer :: #
 

Ah ! Ce p'tit Lou. Pardon d'être un peu familière ... Mais depuis que j'ai vu le dvd et découvert le site, je suis et je suis là ! Je parle de Lou à tout le monde, et je crois que ce monde doit se dire que je suis tombée sur la tête !!! Mais vous dégagez tellement de poésie, et vous dites des choses qui semblent tellement évidentes mais auxquels on ne prend pas la peine de s'arrêter ... Tous les jours, dans des petits faits de la vie quotidienne, je pense à vous. Quand je dis vous, c'est Lou et toute sa famille, bien sûr ... A bientôt.

Le mardi 20 février 2007 à 00:22, commentaire par loubiche :: email :: #
 

Encore moi, je voulais réagir au com de Loubiche. Il est vrai que le film est très beau (le paysage de la mer revient souvent à mon esprit. J'aime aussi beaucoup la voix off (comme dans les films biographiques de pagnol ça rend "super" bien).
Maiss il y a autres choses : la profonde sensibilité associée à la grande intelligence des parents de Lou.
Il y a aussi un "truc" génial dans ton couple Luc je trouve : c'est le fait que tu puisses acceuillir (ce n'est pas le bon mot mais bon...) Lou avec autant de sensibilité et que ton épouse, que j'ai perçu comme moins dans la sensibilité mais plus dans l'action, semble aller toujours de l'avant. J en'ai pas dit que tu ne le fesait pas non plus mais c'est difficile à expliquer.
En fait voila : si on considére que tu emménes un bébé se promener mais que tu n'as pas de poussette, on dirait que toi tu représentes les bras qui portent l'enfant et ta femme les jambes qui marchent et cela donne une impression d'harmonie parfaite autour de Lou.

Le mardi 20 février 2007 à 11:49, commentaire par Jennifer :: #
 

Petit rajout :
les bras et les jambes apportnet autant d'affection puisque les bras peuvent caresser et les jambes par leurs mouvements bercer...

Le mardi 20 février 2007 à 11:54, commentaire par Jennifer :: #
 

combien les enfants et adultes extraordinaires sont capables de sensibilité encore davantage développée que nous autres, dits "valides", moi je suis plutôt d'accord avec Jennifer, plutôt extraordinaire que différent, cela convient beaucoup mieux !

Le mardi 20 février 2007 à 17:51, commentaire par laurence :: email :: #
 

C'est vrai que dans la vie il y a certainement autant de choses à entendre qu'à voir ... nous, les voyants, on ne s'en rend pas assez compte.
Mais, grâce à toi Lou, on y fait un peu plus attention.

Le mardi 20 février 2007 à 19:53, commentaire par Lili :: #
 

Comment répondre à de tels messages... Oui, j'essaye, par ma faculté de communication (je suis né comme cela), de passer un message qui va bien au delà de Lou : accepter de reconsidérer la vie autrement. Toujours et pour tout. Changer son regard, réveiller ses autres sens. Comme disait je ne sais plus qui, vivre, c'est comme conduire une moto avec un casque dont la visière est levée. Je rajoute : on risque de se prendre des mouches dans les yeux, mais on voit tellement mieux.
Ceci dit, pour réagir par rapport à la maman et au papa de Lou que nous sommes, la description, sans être fausse, mérite cette correction : la sensibilité de la maman est certainement autant si pas plus élevrée que celle du père (que je suis), mais elle n'est pas expansive. Elle est exceptionnelle dans le ressenti, le toucher (de par son métier de Kiné Maizières - travail des chaînes musculaires). C'est une force tranquille. Bref...

Le mardi 20 février 2007 à 20:44, commentaire par Luc :: #
 

... encore 25 jours de tournage.
(mais un prochain article est prêt ;-)

Le mardi 20 février 2007 à 20:44, commentaire par Luc :: #
 

Quand on est d'humeur morose (ce que je n'ai pas) il suffit de venir prendre des nouvelles de Lou, de lire les commentaires de tous ceux et celles qui passent et voilà, c'est un véritable bain de Jouvence!!!
Quelle belle journée, ciel bleu et soleil lumineux tout ce qu'il faut pour recharger les batteries...

Le mardi 20 février 2007 à 20:56, commentaire par ANDREE :: email :: #
 

Lou, je découvre le site de ton papa et j'en ai la larme à l'oeuil, la "chique coupée", tout figé dans mon salon, je dois ressembler à toi quand le "bzzz" s'arrête.

Ca a sans doute dû être sa première réaction avant la tempête qui l'anime depuis, à te présenter le monde sans la vue.

Je suis ému de la richesse que ton papa apporte à la description de notre monde visuel, elle est simple, mais si belle, beacoup plus que ce que mes yeux ont pu voir depuis plusieurs mois.

Je suis papa de 2 petites filles (<2ans) et soucieux de la mission que je me suis offerte, ce site me touche d'autant plus.
En pensant à vous, je ferais l'exercice de leur présenter le monde les yeux fermés demain soir à l'heure de l'histoire. De prendre le temps des choses simple et vraie, de voir ce que les yeux ne peuvent voir.

Le monde visuel n'a rien a envier au monde auditif. Le vrai monde n'est pas là. Il est dans le coeur de tes parents, dans la richesse de l'Homme, dans la sincérité d'un message, dans les vibrations de ton corps, dans la chaleur des bras de papa, dans le son de ton piano.

Merci pour cette riche rencontre, Lou je te souhaite une agréable nuit, pleine des douces sonorités de ton cocon famillial; papa et maman, je vous félicitent pour cette force.
Longue vie à vous tous.

Le mardi 20 février 2007 à 23:06, commentaire par un autre papa :: email :: site :: #
 

Merci de ce beau message, l'autre papa, et bienvenue dans notre monde.

Le jeudi 22 février 2007 à 19:12, commentaire par Luc :: #
 

Lou, je refais un bref passage sur ton site pour te raconter ce que je t'avais promis: comme nous avons tous joué le jeux d'éteindre la lumière pour notre planète, j'ai demandé à ma plus grande fille de 2 ans de fermer les yeux pendants son histoire du soir; je l'ai invitée à écouter ce qui l'entourait... le lave vaisselle, la voix de maman, les babebi de sa soeur... Elle a joué le jeux quelques instant et je pense qu'elle a compris sa capacité à représenter l'espace sans la vue.

Cependant, le meilleur moment pour nous a été dans son lit, quand, ses yeux fermés, je lui ai glissé que je l'aime dans le cou et qu'elle a serré son nounours d'un air rassuré.

Tu vois, le vrai monde il est là, dans les plis de ton cou, à 20:00 et pour la vie.

Quand tu aurras des coup durs, écoute ton coeur, il est ton meilleur guide, il est le seul à vraiment voir.

Le jeudi 1 mars 2007 à 23:35, commentaire par L'autre papa :: email :: site :: #
 

Salut à toute la famille, vous lire, vous découvrir, c'est une merveille, mais vraiment je me dis "comment ils font au jour le jour ?", gardez votre sens de l'humour et continuez à donner le maximum au Petit Prince qu'est Lou, c'est magnifique les progrès qu'il fait chaque jour. Bisous.

Le mercredi 11 avril 2007 à 18:43, commentaire par abraseliane :: email :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned