Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« juin 2004 »
LuMaMeJeVeSaDi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et l’eau

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

vendredi 11 juin 2004

248. Deuxième jour sans maman (2)

pluie(suite du post 247) Deuxième mi-temps :

16h00. papa vient me rechercher à l'école. Il ne pleut plus et chui tout roudoudou avec lui.

En trajet, j'lui demande si on pourra aller dans le jardin à la maison. Il me répond que l'herbe sera sans doute encore mouillée.
- Tu n'as qu'à sécher l'herbe, papa !
Décidemment, il est contraire aujourd'hui : il me dit que c'est pas possible.

Comble, arrivé à la maison, v'là qu'il se remet à pleuvoir.
Le match reprend :

- Dis papa qu'il ne pleut plus !
- J'voudrais bien mon fils, mais je ne vais pas te mentir !
- Y'a pas de mentir qui tienne !

Je re-boude... le temps qu'on change de sujet, car en dehors de cette maudite pluie, chui bien avec papa. C'est la première fois qu'une échéance (l'absence de maman) m'est acquise, preuve que chui un grand maintenant. J'sais qu'elle va revenir dans quelques jours.

Repas, goûter... et troisième mi-temps à propos de la pluie. Du coup, j'veux plus manger.
Papa se lance alors dans une grande explication. Il me dit alors que sans la pluie, l'herbe ne pousserait pas car c'est sa nourriture. Grâce à elle, l'herbe grandit plus vite et donc doit être coupée plus vite aussi. Donc, quand il pleut, on entend plus vite les tondeuses que si il ne pleut pas.
Le cochon a trouvé un bon argument. Je réfléchis intensément...
Il renchérit :
- Tu as déjà entendu le mot "désert", Lou ?
- Oui.
- Et bien le désert, c'est un endroit où il ne pleut presque jamais. Du coup, il n'y a pas d'arbre, pas de plante... et pas d'herbe... et donc pas de tondeuse. En plus, il y fait très très chaud. Tu vois, la pluie, c'est bien pour l'herbe.

Il m'a eu !
J'finis mon repas et monte au bain.

Au moment d'en sortir, il me propose de venir sur ses genoux dans son bureau, ce que j'accepte avec joie. Il m'explique qu'il termine d'écrire l'article précédent.
J'lui demande de pouvoir moi-aussi travailler à l'ordinateur.
Il me promet de le faire une prochaine fois.

On descend, on déconne un bon coup à deux, il me souffle le liquide dans mes narines pour que je garde l'eau (un comble) et me fait ma petite piqûre d'hormones (il a horreur de faire ça).

Dans la salle de bain, au moment de me brosser les dents, la pluie redouble sur le carreau du toit. Le fou ose :
- Tu entends Lou ?
- Oui, il pleut !

Chui cool.

Je r'descends les escaliers en imaginant que Monsieur René m'attend dans mon lit pour la chorale... mais ça, c'est encore une autre histoire.
Par Bèrlebus :: vendredi 11 juin 2004 à 16:35 :: Au jour, le jour :: #279 :: rss


Vos commentaires

2004-06-12, 16:15:14
SACRE P'TIT LOU....
Ton papa a raison tu sais Lou, nous sommes obligés de vivre avec les humeurs du temps, et crois moi, parfois quand le soleil ne s'arrête pas de briller il sèche tout du coup plus de tondeuses puisque l'herbe ne pousse plus, alors quand il pleut, c'est une "bénédiction" comme disent tous ceux qui travaillent la terre donc les cultures, hé oui c'est comme ça qu'ça marche...Mais t'inquiètes pas le beau temps va revenir et les tondeuses vont se remettre à chanter rien que pour toi ok???? Et puis maman va rentrer, bonne nouvelle, hein... Courage bonhomme,
Bizzzzzzzzzzzzz,
ANDREE

Le lundi 29 novembre 2004 à 16:45, commentaire par ANDREE :: email :: #
 

2004-06-11, 02:07:10
Voilà qui est motivant !
"Après la pluie, la tondeuse"... en voilà un proverbe qui met de bonne humeur... bon pas celui qui la passe, mais Lou, si. ;o)


Le lundi 29 novembre 2004 à 16:45, commentaire par Kero :: #
 

Well done, nice instructions :)

Le dimanche 30 avril 2006 à 16:21, commentaire par Major Imprint Recurrent :: site :: #
 

I'm working :)

Le vendredi 12 mai 2006 à 12:57, commentaire par Acronym Abbreviation :: site :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned