Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« juin 2009 »
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et les guili

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

lundi 15 juin 2009

669. Les trois papas

J’ai trois papas en un : le papa rassurant (Bèrlebus), le papa déconneur, et le papa autoritaire. Trois sonorité, comme trois personnages. Je sais ainsi à qui j’ai affaire, ou plutôt, à quelle humeur je dois faire face, rien qu’au ton de la voix.
Facile.

- T’es fâché
- Pourquoi tu me parles sur ce ton ?
- Parce que je ne suis pas d’accord, Lou.
Ça c’est le papa autoritaire : ton sec, précis. Par la suite, chaque mot est articulé, répété, reformulé avec des synonymes et des constructions de phrases simples mais différentes à chaque fois, comme pour multiplier les angles d’attaque afin pénétrer la forteresse de ma raison.
Avec cette voix, les décibels peuvent aussi monter, de manière graduelle : signe que j’atteints des limites à ne pas dépasser. En pareilles situations, je tente parfois de m’opposer en reprenant ses propres phrases :
- Et tu ne me parles pas comme ça !
Généralement, il réplique, portant la voix, nuançant son timbre et appuyant sur les mots un à un, comme un acteur de théâtre récitant un texte.
- Je te parle comme je veux, Lou. Je suis ton papa et mon rôle est de te montrer ce que tu peux faire ou ne pas faire, ...pour être heu-reux, mon garçon ! Et là, tu dépasses les limites !
Il a alors le dernier mot. Je me renfrogne et râle un coup dans mon coin. Cinq ou dix minutes maximum. Puis je mets les bras en l’air, signe de mon retour dans le “positif”.

- Bon, t’amènes tes fesses, andouille ? Ça fait dix minutes que tu traînes aux toilettes.
- Hé, abruti de fils, tu te fouts de moi ou quoi ? T’es parfaitement capable de mettre tes chaussures comme un grand !
- Hé, p’tit gars, j’t’ai déjà dit mille fois de remonter tes manches avant de te laver les mains.
- C’est bon, vieux schnock, arrête de jouer avec la porte.
- Hep, là-bas, c’est quoi ce binz (lorsque je m’apprête à commettre ou que je fais un toc) ?
- Bravo, vieux cochon ! Tu vois que tu es capable de ne pas faire ce toc !
- Non, papa, tu dois dire : “bravo, vieux papa mouton” !
Vous l’aurez compris, ça c’est papa le déconneur.
J’aime !
Il utilise ce ton, soit :
- pour me faire revenir dans le positif,
- pour attirer mon attention lorsque je suis distrait ou inattentif –c’est à dire, très... très régulièrement-,
- pour dédramatiser une situation,
- pour me faire simplement plaisir, car j’aime quand on fait tous les deux les baroudeurs et qu’on est à la limite du parler poli. On n’est pas loin des gros mots, et ça, ça me plaît !
Ce ton déconneur peut aussi prendre des formes très variables : l’accent gouailleurs, l’accent belge, le style personnage de dessin animé, etc. Dans la déconnade, ce que je préfère en ce moment, c’est le style speedé, haletant et saccadé du “commentateur de foot” :
(Imaginez le ton perché de Thierry Roland qui ne cesse de débiter ses propos)
- Attention, mesdames et messieurs, Loulou va tenter de mettre ses chaussures sans faire de toc, c’est à dire qu’il ne va pas faire tourner sa chaussure autour de son pied avant de l’enfiler... Mais attention, voilà que Lou saisit sa chaussure droite. Que va-t-il faire ? Il hésite. Oui ? Oui ! Non ? La tension est à son comble, mesdames et messieurs... Lou se contrôle, il va... il va... Oui ? Oui ? Ouiiiii... Goaaaal ! Loulou a réussi à mettre sa chaussure sans faire de toc, c’est absolument incroyable, medames et messieurs. La foule est en délire ! (...)
Vous l’aurez compris, le ton déconneur peut prendre mille facettes et il est subreptissement mis à profit pour capter mon attention volage.

Reste donc le troisième ton, le “rassurant”, le ton de papa “Bèrlebus”, dont tout bon lecteur de ces pages imagine très bien de quoi je veux parler : la voix chaude, calinante et douce. C’est la voix qui combat avec moi mes peurs, qui enrobe nos moments de câlins, en un mot, qui m’est essentielle.

Mes trois papas – ou plutôt les trois tons de papa-, sont donc mes repères.
Ainsi est colorée ma vie : de timbres, de tons, d’accents, de ponctuations...
C’est tout simplement l’humeur sonore qui se substitue aux sourires ou aux yeux noires que je ne puis voir.
Par Bèrlebus :: lundi 15 juin 2009 à 21:16 :: Au jour, le jour :: #763 :: rss


Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Vos commentaires

Comme c'est bon de passer par ici juste avant d'aller retrouver Morphée... Je ressens tant de bonheur en lisant tous ces mots qui sont le ressenti de Lou pour ses "trois" papa d'amour, même s'il y a celui qui a sa voix autoritaire, fait comprendre à Lou que tout n'est pas permis et qu'il existe des règles de Vie... Celle que je préfère c'est celle de Berlébus, la voix tendre, aimante et rassurante... Mais je suis certaine que Lou lui adore celle du papa déconneur parce que là, alors on s'marre et pas un p'tit peu!!!
Lou tu restes toujours notre Petit Prince et même si les nouvelles sont plus rares, que les vacances approchent et que certainement tu vas vivre de nouvelles aventures, on t'aime toi et ta famille...
Bizzzzzzzzzzz

Le mardi 16 juin 2009 à 00:09, commentaire par ANDREE :: #
 

Bonne fête à ces "3 papas" ... quoique ... avec ce petit loustique ça doit être souvent votre fête ...
Bisous à toute la famille

Le mardi 16 juin 2009 à 08:02, commentaire par vero :: #
 

Super Lou qui connait super bien les multiples facettes de ses trois super papa.

Le mercredi 17 juin 2009 à 15:07, commentaire par cayenne :: email :: #
 

Là, c'est le papa plutôt autoritaire qui sévit...
Et en colère aussi, mais pour des choses qui n'ont rien à voir avec Lou ou le handicap. ;-)

Le mercredi 17 juin 2009 à 18:30, commentaire par Luc :: #
 

Ben Luc, en colère ? Voudrais pas être indiscrète mais si je peux aider ...
Comment se passent les nuits de Lou ? La mélatonine porte-t-elle tjs ses fruits ?
L'odorat du Petit Prince s'est-il encore manisfesté ?
Bonne nuit à la tribu et aux fidèles lecteurs (laissant des messages ou non)

Le samedi 20 juin 2009 à 23:13, commentaire par Corinne :: #
 

Un p'tit coucou parce que les vacances sont proches et qu'un année scolaire se termine pour toi Lou... As tu progressé en "braille"??? Je suppose que oui!!!
Je me suis replongée dans la lecture du début de ton histoire et c'est marrant parce que papa expliquait combien de voix tu rconnaissais dans ta famille, les amis etc... une centaine dis donc, waouh!!! et de plus tu disais qu'à la maison tu reconnaissais les personnes autour de toi au bruit de leur pas... Tu étais déjà très débrouillard et tu l'est plus encore maintenant...
C'est parfois bon de se remémorer tout ce chemin que tu as parcouru et les grands changements dans ta vie... B R A V O à toi mais aussi à toute ta famille et à tous ceux/celles qui y ont contribué..
Bizzzzzzzzzzz

Le lundi 22 juin 2009 à 17:12, commentaire par ANDREE :: #
 

Corinne, juste des gros soucis avec les administrations : les contributions qui redéfinissent arbitrairement les droit d'auteurs en profit (+33% d'impôt) alors qu'une loi confirme que c'est des revenus mobiliers... mais le contrôle porte sur les années antérieures ; le contrôle technique qui recale arbitrairement ma voiture parce que selon leur goût, le moteur bouge trop (silenblock = suspension du moteur)... bref, des tracas lourds.
Lou continue à mieux dormir et (Andrée, il finit son année avec de beaux progrès !

Le mardi 23 juin 2009 à 14:28, commentaire par LUC :: #
 

Je ne me lasserai decidément jamais de vous lire! Peut-etre vous l'ai-je déjà dit mais vraiment BRAVO! Chaque jour Hop le blog de LOu ceci est maintenant devenu une habitude ;-) Petite histoire du soir? Allez.. un article du journal de Lou et vraiment je vous admire j ai l'impression de tous vous connaitre! Vous etes formidables, extraordinaires! Il n'ya pas de mots! Je vous adore! <3

Le dimanche 2 août 2009 à 00:36, commentaire par Gwendoline Aebi :: email :: #
 

Merci Aebi ! ;-)

Le vendredi 7 août 2009 à 12:03, commentaire par Luc :: #
 

Ajouter un commentaire

Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned