Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« août 2007 »
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou acrobate

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

lundi 27 août 2007

589. Les voyants peuvent être aveugles !

Mais oui, pardi !
C’était à Paulignan, en vacances.

- Papa, regarde comment je suis dans le hamac !
- Attends, Lou. Je ne te vois pas !
- Quoi ? Tu es aussi aveugle ou quoi ?
- Mais non, mais il y a un mur entre nous. Je ne peux pas te voir a travers un mur. On peut s’entendre derrière un mur, mais pas se voir.
…
Je l'entends faire quelques pas.
- Ecoute, Lou, est-ce que ma voix est différente, maintenant ?
- Oui.
- Là, je me suis mis à côté du mur et je te parle en te voyant. Je suis juste au passage de la petite marche pour aller de la maison au hamac. Tu entends la différence ?
- Oui, tu as la voix très Bèrlebus !
- Je ne te parle pas de cela, andouille, je te dis juste que tu es capable d’entendre la différence lorsqu’il y a un mur ou un obstacle entre ma voix et toi. Ecoute bien !
Ce que je.
Il fait quelques pas.
- Dis-moi d’où est-ce que je te parle, derrière le mur ou à côté ?
Je pige.
- Derrière le mur.
- Exact… Et maintenant.
- A côté, Bèrlebus !
- Et bien, cette différence de son, c’est à cause du mur. Il laisse passer un peu le son, mais on ne peut pas voir à travers. Personne ne peut voir pas derrière les matières, comme un mur. Si, par exemple, tu n'es pas dans la même pièce que moi, je ne peux pas voir ce que tu fais à cause des murs mais je peux t'entendre. Comme quand tu vas seul à la toilette. Tu comprends ?
Je fais bonne figure :
- Oui, papa Bèrlebus.
Il me rejoint, s’assied à côté de moi dans le hamac et poursuit son explication.
- Les matières qui nous empêche de voir, c’est… euh…–il réfléchit-
- J’aime bien tes « euh », Bèrlebus, mais je ne suis plus trip de tes " euh " .
Il poursuit comme si de rien n’était.
- Les matières, c’est la pierre, la terre, les arbres… -il réfléchit encore- , mais aussi les vêtements ! Par exemple, je ne vois pas ton nombril derrière ton tee-shirt, ou ton zizi derrière ton short... ou encore tes orteils dans tes chaussures.
Cela me fait marrer.
- Je peux t’expliquer encore quelque chose, mon Loulou ?
- Oui, avec ta voix très Bèrlebus…
- Il y a trois exceptions… trois matières à travers lesquelles on voit : l’air qu’on respire –il me prend le bras et me le fait balayer tout autour de nous -. Tu « vois », ça c’est l’air… qu’on respire pour vivre. On ne le voit pas et donc on voit à travers.
J’écoute religieusement.
- Il y a ensuite l’eau. Je vois tes jambes dans la piscine, dans le bain, dans la mer… On voit dans l’eau. On peut voir les poissons, par exemple. C’est comique, hein ?
- Oui, Bèrlebus !
- Et enfin, il y a le verre. On voit, par exemple, l’eau dans un verre pour boire. Mais avec le verre –cette matière-, on fabrique aussi les carreaux de la voiture, les vitres de la maisons. On voit à travers les vitres et les carreaux, malgré que ce soit une matière solide… et cela nous permet d’avoir la lumière du soleil dans la maison, de voir la route sans avoir le vent ou la pluie dans la figure. T’imagine ?
J’éclate de rire.
- Tu le sens, d’ailleurs, quand on ouvre la fenêtre de la voiture.
- Oui, c’est comme l’histoire de « l’eau du bus » !
- Pas vraiment, chounet.

Ainsi donc, les voyants peuvent aussi être aveugles !

* L’histoire de « l’eau du bus »… en est une autre qui n’a rien à voir. Un récit délirant, sans queue ni tête que papa raconte religieusement à ma demande tous les dimanches matins.

Phot (Lou dans le hamac):
le petit prince et le hamac
Par Bèrlebus :: lundi 27 août 2007 à 18:39 :: Au jour, le jour :: #674 :: rss


Vos commentaires

Bon eh bien moi je craque complètement... Luc encore, encore des histoires !
Le Prince Lou est bien beau dans son hamac, et où sont les princesses ?

Le lundi 27 août 2007 à 21:46, commentaire par laurence :: #
 

Lou, j'adore les histoires que nous raconte ton papa; il y a toi, et puis lui, et puis Berlébus, Méga... et plein d'autres personnages fantastiques, qui font du bruit ou qui se taisent.. et qui... te regardent ! Quand j'étais une petite fille, je suis restée "aveugle" durant un mois à cause d'un problème aux yeux. Et je me souviens.. je sens encore les odeurs et j'entends encore les bruits de ces moments-là. Parfois, je me promène dans le noir et je m'y retrouve très bien : un tas de repères "remplacent" les yeux! Gros bisous!

Le lundi 27 août 2007 à 23:09, commentaire par Christine :: #
 

Petit artiste aux yeux qui ne perçoit pas la lumière que je connais, mais qui ne voit que la vraie! Celle de l'âme! Petit Prince, comme dit ce Papa dévoué et qui t'aime! Ta joie de vivre m'a touchée et je me sens proche de toi par un côté, car moi aussi j'ai une passion qui grandit chaque jour, la peinture! Je ne peins que ce que je ressens et j'oublie alors le monde qui m'entoure et je trouve ce sentiment de plénitude qui donne un sens à ma vie! Mais je ne me plains pas car je suis assez heureuse!
Petit artiste au regard de vérité, aux grands yeux étonnés et émerveillés par ce qu'il sent et voit dans l'obscurité, montre-nous comment regarder ceux qui nous entourent, pour ne plus se tromper!
Fais-nous pleurer par ta musique! Rire par ta passion et surtout continue là où le bonheur te tend les bras!
A ce cher père qui a l'extraordinaire capacité de transmettre l'amour, par internet à des milliers de kilomètres au loin! Je vous remercie de montrer que la vie est pleine de joie dans sa plus simple apparence et que le quotidien suffit à combler le coeur!
Ce site, témoignage de tendresse et de passion, est une merveille. Peu importe la technologie, car seul votre sincérité a su vous guider pour trouver les mots justes, et vous faire garder la simplicité indispensable pour nous toucher!
Sachez qu'au loin, des gens pleins de sentiments et d'admiration, vous soutiennent quel que soit la situation.
Au revoir petit Lou, au revoir cher père,

Mélanie.

Le mardi 28 août 2007 à 10:31, commentaire par Mélanie :: email :: #
 

Que puis-je ajouter après ce merveilleux commentaire de Mélanie, il incarne ce que chacune de nous pense de Lou, de papa si riches en mots et en Amour et aussi à maman et les soeurs qui ont mis à leur façon une pierre à l'avancée de la route de Lou dans la Vie..
%oi je dis encore et encore MERCI à Luc de nous emmener dans cette vie tellement différente mais aussi prenante... Chaque mot est pesé pour que Lou comprenne. Alors que pour nous ne faisons plus attention aux différents bruits, étouffés ou clairs Luc apprend la différence et cela a tellement d'importance dans la vie de Lou...
Continue de nous épater, nous on ne s'en lasse pas.
Bizzzzzzzzzzz

Le mardi 28 août 2007 à 20:15, commentaire par ANDREE :: email :: #
 

Lou, apprend de plus en plus le monde qui l’entoure, grâce à un papa et toute une petite famille plein d’amour pour leur petit bonhomme. C’est tellement extraordinaire de suivre cette évolution, elle fait réfléchir sur tant de choses, une remise en question qui nous fait du bien.

Quand au message de Mélanie …: Jamais je n’ai lu d’aussi beau témoignage sur ce site et il y en a eu pourtant.
Mais jamais, quelqu’un d’autre a su donner tant de vie et de couleurs à ce que nous ressentons tous, lecteurs et lectrices de ce journal.
Je suis vraiment très émue par ses paroles et c’est à Mélanie que j’ai envie de dire merci aujourd’hui.
Quel beau cadeau vous venez de faire à ce papa !

Le mercredi 29 août 2007 à 09:09, commentaire par Lili :: email :: #
 

J'ai répondu par mail au beau message de Mélanie qui nous a été droit au coeur. Cela m'a beaucoup ému.
Il arrive parfois que, par pudeur, des personnes se livrent plus par mail que dans ces lignes.
...à ce propos, la fréquentation du blog diminue inexorablement depuis 6 mois. Cela fait partie de la vie d'un blog où l'on vient se nourrir puis un beau jour, on est repu... ou dépassé par tant d'autres choses à faire.
C'était la pensée du soir.
Amitiés à tous.
Luc

Le mercredi 29 août 2007 à 21:44, commentaire par Luc :: #
 

Les mots de Mélanie sont émouvants, mais encore plus que cela, moi ce qui m'émeut particulièrement ce sont les mots que Luc écrit, je trouve tellement incroyable cette façon d'exprimer à la place de Lou, tellement géniale cette façon d'expliquer à Lou les choses, je suis à chaque fois étonnée, émue, émerveillée devant ce talent d'écriture ...
à ce propos Luc tu dis que la fréquentation de ton blog diminue depuis quelques mois, saches que si mes bavardages sont moins présents, je passe presque quotidiennement sur ton blog que je suis toujours aussi passionnément, ... tu crois pas qu'on va t'oublier comme ça super Luc !!

Le jeudi 30 août 2007 à 01:43, commentaire par laurence :: #
 

Tu rigoles ou quoi cher ami LUC !
repu…..jamais de la vie (encore moins quand t’es né ici)
Et si je suis ENFIN là aujourd’hui, c’est que comme mon artiste : je fais ma RENTREE
Bref pas besoin de parader non plus sur les échanges e-mail, je le noie (le pauvre) votre narrateur d’ici ;-)
Sinon je te confirme bien qu’il y à temps à faire (et t’es bien placé pour le savoir) à commencer par la rencontre d’autres lectrices d’ici mon ami, et oui !
elles ont osées défier la réputation de ma région si décriée et merci à elles ;-)

Enfin à toi mon p’tit Lou, simplement je voulais te dire que ton minois à croquer ne trahi plus tes 9 printemps passés, t’es cro-gnon mon garçon. Merci Luc pour l’album.

Luc je ne sais si Lou pratique le vélo ? mais je peux te confirmer que mon touriste se paye chaque jour une bonne éclate : il a trouvé un couillon (cherchez pas bien loin) qui lui offre la zénitude gratuité de mon porte bagage !
Oui si on vit assez vieux, ce sera bien grâce à eux et leur joie de vie si communicative.

Luc bon vent au blog et embrasse pour moi tes fan avec un e car elles n’ont d’yeux que pour le p’tit prince et l’empereur ;-) crois moi.

kenavo à toutes & tous.

Le jeudi 30 août 2007 à 12:56, commentaire par allantin (en personne) :: #
 

Encore une belle leçon pour petit Lou, c'est toujours avec plaisir que je dévore ses aventures. Bisous à vous.

Le jeudi 30 août 2007 à 16:14, commentaire par Pauley :: site :: #
 

Qui revoilou ? Le breton ! Mes hommages, Allantin.
Merci Pauley, pour ce petit mot.
Laurence, j'essaye juste de retranscrire les choses avec objectivité. j'ai la chance d'avoir un miroir en face de moi - Lou est tellement expressif -, qu'il en est facile de décrypter ses réactions ou émotions... Et puis, avec le temps, il s'exprime de mieux en mieux verbalement. Quant au style d'écriture, je fais mon possible tout en essayant de préserver un style simple.
PS: comment va ton petit artiste conteur ?

Le vendredi 31 août 2007 à 11:57, commentaire par Luc :: #
 

ah, les voyants sont bien souvent aveugles..
Même lorsqu'il n'y a pas de mur...
Et le pire, c'est que les voyants parfois préfèrent rester aveugles, pas drôle..

Luc, toujours autant de tendresse et de fraîcheur ici.. Et toujours cette leçon incroyable de vie..

Des bz bz
Clarinette net net

Le vendredi 31 août 2007 à 20:04, commentaire par Clarinette net net :: email :: #
 

Luc, ton petit prince permet ta plume d'écrire des choses magnifiques, mais tu as un talent d'écriture inné, c'est incontestable.
Quant à mon petit artiste conteur, dans quelques jours la rentrée au collège en 5ème, sinon il continue d'écrire des histoires, il vient d'en terminer une (dont je pense ta fille va être destinataire bientôt ... mais chut !), ensuite il a le projet de trois histoires sur ... la différence ! Mais c'est sans compter sur les devoirs qui vont faire leur retour aussi !!

Le vendredi 31 août 2007 à 22:12, commentaire par laurence :: #
 

On n’imagine pas à quel point le monde de Lou est différent du nôtre… Ce qui nous semble aller de soi doit être expliqué, décortiqué pour que Lou puisse s’en faire une idée. Il en faut de l’imagination, de la créativité, de la patience et de l’amour pour arriver à intégrer Lou dans notre univers.

Quant à la fréquentation de ton blog, même si je ne poste pas souvent (de temps en temps, je ne sais pas pourquoi, un commentaire se perd et pas le courage de tout réécrire), je le lis assez régulièrement et j’y prends toujours autant de plaisir ! J’aime ta façon de nous décrire ton petit Prince… Et même si tu ne devais plus alimenter ce blog qu’une fois par mois, ça en vaudrait toujours la peine !

Le mardi 11 septembre 2007 à 10:41, commentaire par ti soleil :: site :: #
 

Merci pour vos compliments quant à mon commentaire, qui n'est que le reflet de ce que nous ressentons tous quand nous venons ici. Ici, prendre une bouffée d'amour dans ce monde si dur! Ce n'est que la deuxième fois que je viens, mais je pense si souvent à toi petit artiste! Merci cher Papa, de continuer chaque jour à nous raconter la vie de ce petit qui devient grand. Il est rare qu'un site garde autant d'authenticité après aussi longtemps. Mais pas étonnant, après tout, l'amour d'un père à son fils ne s'estompe pas avec le temps mais grandit!

Le lundi 5 novembre 2007 à 22:10, commentaire par Mélanie :: email :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned