Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« janvier 2005 »
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et les guili

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

jeudi 13 janvier 2005

355. L'abominable conjoncture

Imaginez-vous dans le noir le plus complet, votre attention étant totalement concentrée sur une perception (tactile, auditive ou olfactive).
Imaginez maintenant que coup sur coup, vous soyez sorti de votre bulle, oh, pas agressivement, mais juste par surprise : une voix et un contact physique dont vous ne vous attendez pas.
C'est ça, l'abominable conjoncture.
Heureusement que ça n'arrive pas trop souvent , paske ce genre de truc, ça me met en panique.

J'vous raconte :
Hier, après la sieste, tout allait bien jusqu'à ce que je mette mon pantalon et que mon zizi me gène. Ben oui, ça peut arriver. Maman m'a alors aidé en descendant mon futal pour voir où était le problème. En fait c'était idiot : ma zigounette avait décidé de prendre l'air du côté de mes cuisses et était coincée par l'élastique de l'entrejambe. Autant dire que ça ne me plaisait pas trop.
Concentré sur la désagréable sensation, j'ai été surpris par la voix de maman qui, pour dédramatiser la situation, a juste lancé un : "ho !" humoristique.

J'ai littéralement fait un bon en l'air. Un coup de stress soudain et violent.
Maman a alors voulu me rassurer et réajuster mon caleçon. Et vlan, deuxième mauvais trip : je ne m'attendais pas à sentir ses mains sur ma taille !
Bilan : trois quart d'heure de larmes, d'abord dans les bras de maman, puis d'Eva, et enfin de papa, à son retour du travail.
- On ne va plus se saisir ! A maman...
Je crois qu'on a tous répété cette phrase une bonne centaine de fois. C'est ma manière à moi d'exorciser mes frayeurs.
Papa a essayé de dédramatiser la situation en m'expliquant qu'à la différence d'une maladie ou d'une blessure, une frayeur avait l'avantage d'être brève et de s'écrire immédiatement au passé. Mais bon, ça reste un mauvais trip.

Moi, les abominables conjonctures, ça me marque pour plusieurs jours.
Euh... l'avantage, c'est que ça va varier un petit peu mes sujets conversations, paske ces derniers temps, je suis en plein débriefing de ma grippe et c'est mon sujet de conversation de prédilection :
- Monsieur Guy ? J'ai plus mal à la gorge. Et je n'ai pas mal à la gorge parce que je fais le "Petit Chien Courage" très haut, hein ? C'est à cause des microbes que j'ai eu mal à la gorge.

Hè !
Par Bèrlebus :: jeudi 13 janvier 2005 à 12:05 :: Au jour, le jour :: #399 :: rss


Vos commentaires

Quand j'étais petit, j'étais assez réceptif à ce genre "d'abominables conjoncture", le cas typique étant un radio-réveil se mettant en route de manière imprévue dans le noir. Ca me faisait hurler, et jusqu'à l'âge de douze ou treize ans, j'ai été mal à l'aise dans la pénombre et était effectivement très facilement effrayable par un bruit ou une lumière inattendue. Ca finit par passer, en tout cas pour moi qui suis voyant ca a fini par passer, mais c'est vrai que c'est drôlement désagréable tant que c'est là.

Le jeudi 13 janvier 2005 à 12:39, commentaire par Kero :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned