Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« janvier 2005 »
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou au djembé

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

samedi 1 janvier 2005

351. No future

"Bonne année" ?
"Demain" ?
Moi je vis au présent. Ici et maintenant.
J'ai bien des souvenirs de mon passé qui s'accumulent petit à petit.
Il y a donc un "avant". Certes.
Mais un après...C'est quoi le futur ?
J'ai extrêmement peu de repères pour constater que le temps passe.
Je ne vois pas les saisons, le jour et la nuit, ou un visage vieillissant.
Les autres, ce sont avant tout des voix (que j'asservirais bien selon mes désirs, mais ça ne marche pas des masses). Il y a les voix d'enfants et d'adultes, d'hommes et de femmes, mais dont je ne peux percevoir l'empreinte lente du temps, hormis à l'adolescence.
Les voix...

Rhaaa, la voix, la gorge ! Cette foutue grippe.
La soirée de réveillon a viré immédiatement en cauchemar.
A peine arrivé chez des amis, ma gorge a commencé à me faire mal.
Lorsqu'une douleur devient permanente, quelle qu'elle soit, ça me fout les boules, que dis-je, la panique. Je veux qu'elle parte, tout de suite. J'ai trop peur qu'elle s'installe dans mon présent à jamais.
J'ai beau entendre mes parents me répéter et m'expliquer sous toutes les formes possibles que le temps viendra à bout de cette douleur, je n'vois précisément pas le bout de la nuit.
Et puis, j'ai peur quand je perds ma voix, que je la reconnais pas.
C'est quoi ce truc qui m'arrive ?

Bref, hier soir, j'ai tout loupé.
J'ai même "loupé" Patrick, Michel, Balli Ballo, Jacques, Frédéric, Nicolas, Hilde, Florence... ( bref une belle brochette des ami(e)s de mes parents que j'ai fait miens et que je m'approprie à chaque fois).
Tous ont essayé de me dérider et décriser, mais en vain.
"Patrick, il a mal de gorge !", "Je veux pas de Balli Ballo! ", "Il est malade, Balli Ballo...".
Rien n'est venu à bout de ma douleur, tristesse, colère. Pas même "Archive" que papa a mis dans la sono, rien que pour moi. Ça a bien marché un temps, mais cette maudite gorge a repris le dessus. J'ai mis ainsi de l'ambiance pendant une bonne heure et demie, puis maman m'a couché dans mon lit pliant.
Lorsque papa est venir m'embrasser, j'étais surtout triste de ne pas avoir entendu tout le disque d'Archive. Il a promis que j'pourrais l'écouter le lendemain.
Epuisé, j'me suis apaisé et endormi sur le champs.

A quatre heures du mat., quand ils sont venus me prendre pour rentrer à la maison, j'étais non seulement apaisé, mais j'ai passé tout le temps du trajet en voiture à leurs ressortir toutes leurs répliques habituelles :
- Tu vois que tu ne dois pas avoir peur.
- Un bon gros dodo, et ça ira mieux...
- Ça va passer, Chouchounet que j'aime.
- Il faut juste être patient... On a pas toujours ce qu'on veut dans la vie...
- Courage, mon Loulou.
- Les microbes, il viennent, et puis ils s'en vont avec les médicaments...
- On va te soigner, mon Loulou que j'aime.
- J'ai pas mal à la gorge. Tout va bien...
Et je me suis rendormi aussi vite à la maison.

Euh... bonne année tout de même !

NDL : J'aurai aimé un post plus joyeux pour l'an nouveau, mais c'eut été mentir avec la réalité. Finalement, c'est la vie, celle de Lou et la nôtre. Il y a tant de pires souffrances. Mais à chacun sa mesure.
Par Bèrlebus :: samedi 1 janvier 2005 à 18:32 :: Au jour, le jour :: #395 :: rss


Vos commentaires

génial !! j'ai droit au premier commentaire !! alors tout simplement : bonne
année 2005 à toute la petite famille!!!

Le samedi 1 janvier 2005 à 20:57, commentaire par titemag :: #
 

Une très bonne année 2005 à Lou et à vous tous.
Que cette nouvelle année vous apporte beaucoup de joie.

Le lundi 3 janvier 2005 à 09:52, commentaire par Michèle :: #
 

e vous souhaite à tous une douce année 2005. Gardez votre courage,que l'amour sans lilites que vous portez à votre fils vous aide au fil des jours à supporter sa différence. J'admire et je respecte profondément le travail, la patience que vous mettez dans chaque acte de votre vie quotidienne. Je crois que LOu grandit grâce à cet amour que vous lui portez. enfin, merci pour ces lignes que je cherche en ouvrant cet ordinateur, elles sont pour moi la preuve que l'amour existe.

Le lundi 3 janvier 2005 à 16:43, commentaire par mihèle :: email :: #
 

je ne suis pas si sure qu un enfant "dit normal" voit un visage vieillissant, les saisons..encore moins un ado si comprimé dans sa bulle de douleurs d égocentrisme démesuré en frayeurs imaginaires souvent ou disproportionnées au Réel pas si aussi vilan qu il le perçoit!!!je pense que dans la tête d un enfant, tout est tellemnt plus simple, et l enfant a raison... c est l adulte qui complique bien trop!!!!
la vie c est au jour le jour , presque...
alors, c est si vrai qu en parent d enfant handicapé, on souhaite tant se mettre dans leur cerveau...
je me rends compte au fil du temps, que j ai du me tromper souvent, en essayant d être dans le cerveau de JSé ou de mes filles....
VIVRE, PRENDRE PLAISIR DES QUE C EST POSSIBLE, c est déjà tellemnt suffisant pour leurs ouvrir de belles portes.. mais c est pas une critique, Luc, car j ai tellemnt fait comme vous.... en essayant bien trop de penser au futur, si angoissant pour le parent qui sait pas où il va avec son enfant!! c est terrible à dompter en int de soi, mais faut y arriver à dompter cette angoisse et faire confiance au temps.. le temps OEUVRE!!!...
et je l avais vu bien plus noir dans ma tête ce futur à l époque, je dirai pas que c est toujours hyperfacile, mais c est tellemnt moins compliqué déjà, CAR la LIBERTE revient au galop avec tellement d autonomie, de prises de consciences de Jean Sé....Lou est tellemnt parti pour des enjambées bien plus longues encore...
et puis QUI? qui peut savoir pour chacun comment sera sa vie???personne!!!alors GARDER CONFIANCE!!et juste un peu plus de distance, les enfants tiennent bien mieux leurs rennes que nous, finalemnt car c est de leur vie dont il s agit, et qd on prend juste un chouya distance, on voit bien comment ils se prennent tellemnt plus des galops en douceur, sans prise de risques.. sont pas fous les enfants, c est juste la société 2005 qui l est!!! quand ils ont vu, c est bon!!!Ca ira!

Le mercredi 5 janvier 2005 à 14:57, commentaire par annick :: email :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned