Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« mai 2009 »
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou au djembé

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

lundi 11 mai 2009

666. Empathie incontrôlable

Ainsi, suis-je fait.
Lorsque Didier (nom d’emprunt) refuse d’obéir et pique sa crise à l’école, cela me stresse.
Il a beau ne plus être dans ma classe depuis cette année, il me suffit d’entendre une scène de dispute entre une éducatrice et lui, lors des “rangs” ou au “groupe de jour”, pour me foutre le bourdon.
C’est mon premier sujet de conversation à chaque descente du bus devant la maison, lorsque cela s’est produit durant la journée. Hélas, cela arrive fréquemment et particulièrement ces derniers temps.
- Bonjour, Lou. Tu as passé une bonne journée.
- Non, ma journée a été mauvaise à cause de Didier.
Le stress peut être tel, comme la semaine dernière, qu’il m’arrive d’en avoir la migraine.
- J’ai peur d’être malade.
C’est ma manière à moi d’exprimer un mal-être physique.

Commence alors une enquête en profondeur de mes vieux : “ Tu as mal quelque part ? “ – “Il y a quelque chose qui ne va pas ?” – “Depuis quand ?” – “Donc, depuis la dispute avec Didier ?” – “Montre avec ta main où tu as mal.”.
Bilan, de toute évidence : j’ai un peu mal à la tête.
Si mes vieux parviennent généralement à faire diversion, cette fois, je me sens vraiment pas bien.
- Je ne veux pas goûter.
- J’ai peur d’être malade.
- Je veux aller dormir.
Un peu d’acide salisilisilisisisisilique (un nom à coucher dehors et papa ne fera pas de pub) vient à mon secours.
- Tu vas voir, Lou, ça va t’aider et enlever ton mal à la tête.
...Et dix minutes plus tard, je me sens effectivement mieux et en suis tout content.
La journée se terminera bien.

Ainsi suis-je fait, disait papa au début de cet article.
C’est ma différence à moi. Une déficience aux yeux de vos normes.
Mon cerveau est ainsi fait que “le rationnel” qui pourrait me permettre d’appréhender “l’émotionnel” ne vient pas à mon secours. Il me manque les autoroutes* pour permettre la circulation des infos. Les départementales qui se sont créées par je-ne-sais-où pour compenser cette absence, ne suffisent pas à gérer tout le flux des émotions de la vie.
Par contre, cela me laisse libre cours à la créativité : de la raison de mes talents musicaux.

Je suis le Petit Prince qui ne comprend pas vos soucis, votre besoin impérieux de réparer le moteur de votre avion, votre “travail”, alors que j’attends de vous que vous me fassiez le son d’un mouton et que vous jouiez avec moi.
Je suis le Petit Prince qui, n’ayant aucun à priori vis-à-vis de quiconque, ne comprend pas, quand il aborde un renard, le pape ou un passant dans la rue, qu’il faille un temps pour s’apprivoiser.
Je suis le Petit Prince, souvent exigeant, parfois tyrannique, mais je n’y peux rien, car j’ai besoin de me sentir comme sur ma planète : maître de ma destinée, fut-elle futile à vos yeux.
Je suis le Petit prince, qui, découvrant chacune de vos astéroïdes, préfère la sienne où la mélodie des sons rassure et colore son univers de perceptions.

Ainsi suis-je fait, quand bien même je progresse dans l’apprentissage de votre vie.

* NDLA : ces “autoroutes” s’appellent le septum pellucidum, une membrane au centre du cerveau, noeud de communication entre les deux hémisphères.
Par Bèrlebus :: lundi 11 mai 2009 à 18:45 :: Un monde à moi :: #760 :: rss


Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Vos commentaires

Un petit Prince merveilleux qui nous a donné depuis des années de fameuses leçons de Vie...
Un petit Prince qui avance jour aprés jour et s'élève dans des domaines où nous n'aurions même pas idée de nous rendre...
Un petit Prince qui me donne des frissons, me mets les larmes aux yeux et souvent rire aux éclats...
Pour tout cela je voudrais dire MERCI PETIT PRINCE!!!

Le lundi 11 mai 2009 à 23:06, commentaire par ANDREE :: #
 

Un petit prince différent mais merveilleux (comme le dit Andrée). Dans notre institution, il y a tant de petits princes qui sont tous si différents et ce sont ces différences qui nous font grandir. A nous de les respecter et à nous adapter. Et ça, la tribu Boland l'a très bien compris et c'est ce qui fait si bien avancer Lou dans sa compréhension. Lou est un petit prince mais ne devient pas pour autant le roi. Bravo Luc, Bravo Claire, bravo Matilde et Eva, c'est grâce à votre amour que Lou progresse même si celà reste un "travail" de tous les jours. Il y a un an ou deux, Lou aurait certainement exprimé son mal être par une"colère".

Le mardi 12 mai 2009 à 10:46, commentaire par cayenne :: email :: #
 

un sacré petit Prince qui gagne à être connu, quel plaisir de t'avoir enfin rencontré l'été dernier, et combien j'ai aimé converser avec toi, ton sourire m'a bouleversé et on a bien ri quand tu imitais la voix de Maxime...
ta différence, il suffit de vouloir la partager avec toi, rentrer dans ton monde est possible si on s'en donne les moyens et l'envie, tu es entouré de tes parents et de tes soeurs qui te boostent et c'est génial, car la famille Boland c'est une sacrée famille, une famille au grand coeur!

Le mardi 12 mai 2009 à 13:51, commentaire par laurence :: #
 

Oui, Lou, tu es le Petit Prince, de tous les possibles, grâce à ta famille "formidable".

Le mardi 12 mai 2009 à 17:40, commentaire par abras :: email :: #
 

Ben, m'ont volé tous les mots ;-)
Merci Andrée, Cayenne, Laurence et Abras, je me permets d'adopter vos termes.
Merci Luc et la tribu complice

Le mardi 12 mai 2009 à 19:50, commentaire par Corinne :: #
 

Cette fois, c'est moi qui suis sans mot ! ;-)

Le mercredi 13 mai 2009 à 13:56, commentaire par Luc :: #
 

Je lis régulièrement votre blog. Je viens d'acheter le dvd pour vous soutenir ! Mon fils, schizophrène léger, a des traits communs avec votre fils, c'est curieux non ?! (lorsqu'il était petit :difficultés de sommeil, colère, hypersensibilité... Aujourd'hui il va mieux mais il a toujours beaucoup de mal à contrôler ses émotions...)

Le vendredi 19 juin 2009 à 11:04, commentaire par cat :: #
 

Ajouter un commentaire

Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned