Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« janvier 2007 »
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et les guili

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 



jeudi 11 janvier 2007

550. Locomotion (de folles vacances - 2)

Le petit prince et l'avionMardi après-midi, le lendemain du jour de l’an, une fois la maison des Ardennes rangée, nous sommes rentrés à Bruxelles.
Juste eu le temps de défaire les bagages, les refaire, ranger, prendre un bain, souper et voler au lit.

Mercredi matin, 06h30, réveil forcé.
Le jour J : j’allais prendre l’avion. Bon, ce n’était pas une réelle première, mais il s’agissait cette fois d’un gros avion avec tout le parcours du voyageur-combattant dans un aéroport : enregistrement, passage de la douane, passage des portiques de sécurité, les attentes à l’embarquement mais aussi dans l’avion avant le décollage.
Cela faisait quelques jours que mes vieux me préparaient psychologiquement à toutes ces étapes synonymes pour moi de pauses injustifiées.

Heureusement, les vastes hall m’ont offert l’occasion de m’occuper en jouant à « Jordi, ne va pas loin ! ». Ainsi, le temps passe plus vite.

Et l’avion, me direz-vous ?
Rien à signaler. Les sensations furent quasi nulles. Rien, nada, moins qu’une voiture finalement, hormis l’accélération au décollage, le freinage à l’atterrissage, et ce grâce au bruit des roues sur le tarmac …et surtout à l’enthousiasme de mes vieux. Ils agrémentaient le vol de nombreuses explications pour tenter de me faire comprendre qu’on roule, qu’on décolle ou qu’on se trouve très haut dans le ciel etc.
Sans conteste, les moments qui m’amusèrent le plus dans l’avion étaient ceux où la madame ou le monsieur parlait dans le micro. Je me saisissais à chaque fois un petit peu, puis fièrement, je disais avec un sourire banane :
- Je me suis saisi !
C’était, ma foi, un beau son de micro !

lire la suite

Par Bèrlebus, à 09:18 :: Au jour, le jour :: #632 :: 19 commentaires
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned