Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« septembre 2009
LuMaMeJeVeSaDi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et l’eau

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

Résultats de votre recherche de pleine lune.

jeudi 9 juin 2005

419. Le petit prince, les astres et les planètes

Bon, on m'a déjà dit que j'habitais sur la terre. Soit, mais de là à me l'imaginer...

On m'a déjà fait sentir la chaleur du soleil aussi.
Je sais donc qu'il y a un truc dans le ciel, genre méga-super radiateur brûlant comme du feu.
A quelle distance ?
Laissez-moi rire.
Pour moi, le ciel, c'est un énorme haut-parleur dolby sourround qui se trouve au dessus de ma tête, impalpable, mais qui vous envoie des sons de partout, de loin comme de près. C'est ça le ciel : un grand vide, sonore, dont seuls les bruits me permettent d'en évaluer parfois la distance.
Le soleil doit donc y être accroché, loin, très loin, très très loin...

Enfin pour moi, la lune, c'est juste un drôle de phénomène : certains soirs, il paraît qu'elle est dans le ciel et qu'elle est "pleine". J'le sais, parce qu'alors elle m'envoie des ondes qui me donnent la pêche ces nuits-là.
Bref.

Tout ça pour vous dire que maman s'est mise en tête de m'expliquer que chaque jour de la semaine, en français, correspond à une planète.
Il y aurait donc encore d'autres trucs dans le ciel ?

lire la suite

Par Bèrlebus, à 22:28 :: Un monde à moi :: #473 :: 13 commentaires
 

mardi 25 janvier 2005

363. Fullmoon & Rytmn'feet

J'aime bien ces périodes où ma copine la Plein'lune est là.
Les habitués auront compris, .les raves nocturnes sont de retour.

- Lou, tu retournes dans ton lit et tu fais dodo. Une fois. Deux fois. Papa. Encore papa. Puis maman.
Re maman.
Ah, cette fois le ton est un peu moins cool.
- Lou, il est onze heures du soir...
Bon, j'obtempère.

Quatre heures du mat., le calme est une délicieuse invitation pour bien apprécier mon rythmn'feet interrompu par ces parents ignares en matière de percussions.
J'ressorts de mon lit, en sorts ma couette pour tenir mes fesses bien au chaud sur le lino, m'assieds, glisse mes pieds sous la garde-robe (c'est une caisse de résonance idéale), et me mets à tambouriner mes talon le plus vite et le plus fort possible.
Tiens, v'là maman.
Bon, O.K., pigé.
- Je voudrais ma tute, maman.
- Mais je ne la trouve pas, Lou. TU ne sais pas où tu l'as mise ?
- Je l'ai trouvée, maman. Elle est là.
(hé !)

Six heures du mat., cette fois c'est bon, ils doivent dormir à poings fermés.
Et hop, la couette puis les pieds sous la garde-robe.
J'ai une paix royale.

Sept heures du mat.
Comme tous ces derniers jours où papa part très tôt et rentre très tard, il vient me dire au revoir dans mon lit, enfin, à terre, les pieds sous... (vous avez pigé).

Vivement ce soir paske j'verrai un p'tit peu papa à table, et puis ma copine la lune sera encore là.

photo:
Par Bèrlebus, à 21:13 :: Au jour, le jour :: #409 :: 6 commentaires
 

jeudi 6 mai 2004

226. Y'a plus de doute !

pleine luneCette fois, le doute n'est plus permis : moi, la pleine lune, ça m'excite.
Bon, O.K., chui pas un petit Lou pour rien, mais quand même… Aussi étonnant que cela puisse paraître, j'ai pas besoin de la voir pour la sentir, moi, la lune.
J'vous en avais déjà parlé de mon rapport avec la lune, mais vous auriez pu croire à un concours de circonstance.
(voir post. 163)
Que nenni : les jours autour de la pleine lune, mon sommeil est différent puisque généralement j'me réveille vers deux heures du mat. et j'fais la guindaille pendant une ou deux heures avant de m'effondrer et finir ma nuit.
Ben ouais, moi, ma perception, elle est autrement développée que la vôtre : tout ce qui est ondes, rayons cosmiques, "tensions nerveuses", je les capte instantanément. C'est ma manière à moi de compenser mon absence d'informations visuelles.

D'ailleurs, j'comprends pas pourquoi papa ou maman y z'ont pas toujours le même feeling que moi. Du coup, la nuit, ils viennent me dire de dormir quand j'fais la bringue. J'ai pas envie moi !
Par Bèrlebus, à 14:47 :: Au jour, le jour :: #257 :: aucun commentaire
 


samedi 7 février 2004

163. Chronique du temps qui passe (12): Le petit Lou et la pleine lune.

Loup à la pleine luneTrois heures du mat., j'ai pas sommeil, c'est la pleine lune. J'commence donc à causer avec Monsieur René et toute la clique, mais rapidement, mon histoire manque de bruitage.
Addition de percus avec mes pieds sur mon tableau créatif Fisher-Price accroché à mon lit, ça fait plus mieux et plus vrai (cfr. article 118).

Trois heures quinze, maman entre dans la chambre. Chouette, de la compagnie ! ...mais j'la vois déjà venir :
"Mon p'tit Lou, maintenant c'est l'heure de dormir. Tout le monde fait dodo."
Suit le manège habituel : récup. de la tute, doudouces, bisous, petite-couette-toute-douce remise en place.
J'obtempère et cache ma tête comme d'hab. sous la couette.
Maman remonte se coucher.
J'attends un peu.

Trois heures trente-cinq. C'est bon, ils doivent dormir.

lire la suite

Par Bèrlebus, à 11:46 :: Au jour, le jour :: #190 :: 2 commentaires
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned