Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« octobre 2006 »
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et l’espace

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 



vendredi 13 octobre 2006

530. Monsieur Câlins et Doudouces

sensuel LouC’est drôle, à vous conter mon quotidien, j’en oublie presque de vous tirer le portrait de certains traits caractéristiques de ma petite personne.

Ainsi, quand bien même vous avez déjà lu à maintes reprises le mot « doudouces » dans ces lignes, vous êtes probablement à mille lieu d’imaginer combien je suis un grand consommateur de câlins.

Il y a bien entendu ces séances privilégiées durant lesquels j’adore sentier la main de mon interlocuteur se promener sur mon corps. Ils sont quotidiens.
Ben oui, ça remplace les regard tendres, les sourires et toutes autres manifestations visuelles d’amour ou de sympathie que je ne peux voir.
Il me faut alors des câlins sur le visage, bien entendu, mais j’apprécie beaucoup le ventre, le dos, le cou, l’aine, les cuisses (quoi que ça chatouille vite à cet endroit), bref partout. Comme on est jamais aussi bien servi que par soi-même, j’ai une certaine tendance à guider la main du prestataire de service.

Mais outre les moments dévolus à cette fin, il y en a plein d’autres, souvent impromptus :
Après une remontrance ?
- De bonnes petites doudouces.
Sur le chemin du fauteuil à la table pour le repas ?
- Fais-moi des doudouces !
Pendant le repas ?
- Mange, mon Loulou !
Pour toute réponse, je saisis la main de papa ou maman, assis de part et d’autre, afin de recevoir ma dose.
- Hééé, Loulou, j’ai ma fourchette en main ! On se fera des câlins plus tard.
Et il en va ainsi à tous moments : en rue, en voiture –quoique plus compliqué -.

En conclusion, je suis un grand sensuel et je compense l’absence de la vue par l’éveil des autres sens.

Nouvelle galerie de photos (réalisées par jean-Luc Tillière) : les doudouces
Par Bèrlebus, à 15:11 :: Au jour, le jour :: #612 :: 14 commentaires
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned