Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« septembre 2006 »
LuMaMeJeVeSaDi
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou au djembé

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

dimanche 10 septembre 2006

522. Chronique du temps qui passe 39

Au quotidien.

En fait, ce dialogue de sourd s’est passé ce matin.
Non, cet après-midi ! Mais non, hier ! Euh… Avant-hier ! Et le jour d’avant aussi, et… Bref, plusieurs fois par jour, je remets ce type de conversation sur le tapis.
En fait, c’est surtout fréquent depuis les vacances…
Quoiqu’avant aussi.
C’est peut-être la centième fois, ou même la cinq-centième fois.
Bref je ne sais plus.
La seule chose que je sais, c’est que j’aime bien ritualiser les conversations. Et à contrario, je n’aime pas qu’on veuille m’ôter ces choses qui, quelque part, me rassurent.

- Je peux plus faire Jordi, alors ?
- Si Chouchounet, mais pas tous le temps.
- Pourquoi ?
- Parce que sinon, tu vas avoir mal à la gorge.
Avec une pointe de crainte dans la voix :
- Jamais alors ?
- Tu sais bien, Lou.
- Plus jamais ?
En boutade :
- C’est cela : jamais, plus jamais !
- Sinon, je vais avoir mal à la gorge ?
- Excactement.
- Et là, j’ai parlé de la gorge ?
- Loulou ! On ne dit pas « parler de la gorge ». Tout le monde parle de la gorge, avec ses cordes vocales. On dit : forcer la voix.
- Et je peux faire Jordi ?
- Qu’est ce qu’on a dit, Chounet ?
Silence radio.
- On te demande juste de ne plus faire Jordi aujourd’hui parce que tu as ta voix toute éraillée.
- Mais j’ai envie de faire Jordi.
- C’est tout, Loulou.
- Mais j’ai pas mal à la gorge.
- Mal, non, mais tu as la voix éraillée à force de tout le temps faire Jordi.
Je change de sujet :
- Et « Muse » ? Je peux faire « Muse » ?
- Tu ne crois pas que tu l’as déjà beaucoup fait ?
- Parce que je suis trip de « Muse » ?
- Exactement.
- Moi, je suis trip de « Muse ». il n’y a que ça qui m’intéresse.
Pas de réponse en face. J’enchaîne, pour voir :
- Et pourquoi je suis trip de « Muse » et qu’il n’y a que ça qui m’intéresse ?
Avec un brin d’exaspération dans la voix :
- Loulou, on te l’a déjà expliqué : il n’y a pas que ça qui t’intéresse.
Pas d’accord, j’affirme :
- Mais si !
- Pour le moment tu t’intéresses beaucoup à Muse…
L’interrompant :
- Je veux écouter « Muse ».
- Non Lou, pas tout le temps. Par contre, attends, je vais te faire écouter le disque que j’aime beaucoup en ce moment…
- Je veux pas.
- Mais si, c’est le disque de Thom Yorke, le chanteur de Radiohead. Il y a plein de percussions et de sons mar…
- je veux pas. Je veux rien. Je veux être trip de « Muse ». Il n’y a que cela qui m’intéresse.
- Bon, Loulou, ça suffit.

Cinq minutes plus tard :
- Dis, papa, hein oui, que je ne vais plus aller chez « bip bip » ?
Pas de réponse en face.
- Papa ?
- On ne parle plus de cela Loulou.
- Sinon, je vais avoir mal à la gorge ?
- Ça n’a rien à voir.
- Et pourquoi je parle tout le temps de la gorge.
- Lou… S’il te plaît ! Je t’ai expliqué combien de fois que tout le monde parle de la gorge. Sinon, il n’y aurait pas de son qui sortirait. Il faut dire : « forcer la voix », ou «forcer sa gorge », si tu veux.
- Mais moi, j’aime bien parler tout le temps de la gorge.
Je sens mes vieux exaspérés. Qu’importe.
- Je suis obsédé par la gorge, moi ! Il n’y a que cela qui t’intéresse.
Gentiment moqueur :
- Tu dis n’importe quoi, Lou ! Il y a plein de choses qui t’intéressent.
Têtu :v- Non ! Il n’y a que mes petits gestes qui m’intéressent !

A ce propos, mes vieux semblent vouloir me lâcher la grappe avec mes petits gestes répétitifs. P’t’être qu’ils abandonnent.
Faut dire que j’occupe bien le terrain à mes conversations en boucles.

Echo à cet article dans "Lettres à Lou" : 52. Errare
Par Bèrlebus :: dimanche 10 septembre 2006 à 18:52 :: Au jour, le jour :: #603 :: rss


Vos commentaires

Cette fois, c'est moi qui posterai le premier un commentaire. Il était temps que je relate cette autre réalité du "bonhomme". A force de ne parler que des progrès -quoi que ce soit très bien ainsi-, je ne voudrais pas travestir la vérité. Cette tranche de vie, c'est plus de 50% des rapports sociaux entre Lou et nous, entre lui et les autres.
Entre son monde de cocagne et la réalité de la vie...

Et j'aime même trouvé le temps d'écrire cet article... Sans doute en avais-je besoin. Hé !
;-)
Je rends au passsage un hommage incommensurable à une maman qui, vu les circonstances actuelles, est beaucoup en première ligne.
Le dimanche 10 septembre 2006 à 18:58, commentaire par Luc Boland :: #
 

En tout cas, merci pour cette tranche de vie, même s'il y a de bon côté comme dans tout, il y a aussi des moments qui fâchent, épuisent.

L'amour déplace des montagnes, mais ça ne doit pas être tout rose tous les jours.
Bravo pour votre courage et de nous faire partager tout ça

Le dimanche 10 septembre 2006 à 20:17, commentaire par bernie :: #
 

Bien évidemment ce serait trop beau si tout se passait bien, bien sûr on devine, on sait combien derrière tous ces progrès que Lou fait, il y a des jours où rien n'avance, des jours de doutes, des jours où l'on est mal, et puis allez savoir pourquoi cela repart, malgré les sourires, malgré l'humour au détour des paroles et des rencontres, il y a les difficultés où vous avez raison Bernie, on déplace des montagnes, cela use mais on a pas le choix, il faut le faire, et puis dire, écrire que l'on a mal cela fait du bien aussi, pour sans doute mieux repartir..

Le dimanche 10 septembre 2006 à 21:58, commentaire par laurence :: #
 

Et moi je suis “trip” de toi Lou ! ;-)
Ne vous en faites pas papa Luc, ce n’est pas parce que vous parlez des progrès de Lou, que vous déformé une réalité, c’est une réaction tout à fait naturelle d’un papa qui est heureux de voir que tout ses efforts (et tous ceux qui l’entourent !) ne sont pas en vain. Ne vous en privé pas, vos articles « Chronique du temps qui passe » reflètent assez bien la réalité de votre vie quotidienne.
Je tenais aussi à vous dire tout mon estime pour Claire, votre Reine !

Le lundi 11 septembre 2006 à 11:27, commentaire par Lili :: email :: #
 

Luc ;-)
est ce que je te mets un extrait de LA conversation matinale QUOTIDIENNE avec gabi le matin juste avant de partir pour son établissement:
Pourquoi je dois grandir maman et plus faire les choses que j'aime?
Parce que l'un n'empêche pas l'autre et que grandir te fait découvrir de nouvelles choses à aimer !
Non mais j'ai assez de choses que j'aime !
Tu n'as pas 15 ans il y a plein de choses que tu vas aimer (mais là en général ma voix commence à se hausser)!
Non mais j'aime bien (dans l'ordre) mes CD mes DVD mon papy mes livres!
Ca fait 150 millions de fois que tu me le dis et TOUS les matins et je ne changerai pas ma réponse et là hurlante et échevelée Tu DOIS GRANDIR POINT BARRE!
pas très pédago la reine des matouses comme il m'appelle en ce moment! mais y'a des jours on est un peu humain et on craque !
;-)))
mais on tient parce que d'un seul mot drôle il me fait passer de l'exaspération totale à la vraie bonne humeur ... mon titi c autre chose mais ça c'était juste pour mettre son nom!
amitiés
fab.

Le lundi 11 septembre 2006 à 13:17, commentaire par fab :: #
 

A Fab. : ça nous arrive aussi d'être exaspéré et de monter le ton, comme tu dis. d'autant que le ton seul, est un indicateur de nos humeurs (en l'absence des "yeux noirs"). liu l'a très bien compris.
A Lili : Certes ! (Je transmets à la reine. ;-)
Bernie et Laurence : vous avez très bien résumé la situation. Euh... (ça y est, papa fait "euh"), un peu de plat, parfois, changerait de la montagne.

Le lundi 11 septembre 2006 à 13:26, commentaire par Luc :: #
 

Bonjour Luc,
Que serait la vie si, justement, il n'y avait ces moments exaspérants des pourquoi, comment, où, je n'aime pas, c'est pas bon, j'veux pas etc.... Oui nous voyons les meilleurs côtés de la vie de Lou simplement parce qu'il est important de savoir les progrès qu'il fait mais tout compte fait il est important de savoir que Lou est un enfant comme les autres et que parfois papa et maman (qui reste souvent dans l'ombre) ont toutes les raisons d'en avoir "ras la patate" Je crois que vous avez toujours fait la part des choses, sachant sévir par la voix afin que Lou comprenne que tout n'est pas permis dans la vie... Hé oui, c'est ça la vraie vie de parents, savoir dire "NON" Bon courage à vous deux, à bientôt

Le lundi 11 septembre 2006 à 15:32, commentaire par ANDREE :: email :: #
 

bonjour,
Les petits nuages d'un beau ciel bleu ! Bien sûr que tout ne va pas toujours bien, mais même les difficultés aident à avancer ! On comprend que vous avez surtout envie de vous concentrer sur les progrès du petit prince ! Mais pour nous tous qui venont suivre les aventures du chevalier Lou, parfois il faut un peu trébucher et le beau cheval blanc repartira mieux après !

Le mercredi 13 septembre 2006 à 09:50, commentaire par Caroline :: email :: #
 

J'aime vos mots réconfortants. Tout simplement.
(Un papa en plein mixage de la version longue du film)

Le mercredi 13 septembre 2006 à 22:08, commentaire par Luc :: #
 

et nous, nous aimons tes mots, nous admirons ton combat, que nous comprenons, et nous sommes admiratifs devant tant d'amour et de tendresse pour ce petit prince.

Le mercredi 13 septembre 2006 à 22:29, commentaire par laurence :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned