Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« mai 2005 »
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et le vent

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

lundi 23 mai 2005

414. Chronique du temps qui passe (30)

De plus en plus souvent, quand j'dois faire pipi, j'entends mes vieux me dire :
- Ben vas-y, mon Loulou. Tu sais où c'est.
Oui bien sûr... , chui cap. de l'faire.
Aller dans le living, passer dans le couloir, tourner, descendre l'escalier de la cave, tourner à gauche, deux mètres et j'y suis.
C'est vrai aussi que j'ai pas besoin d'aide vu qu'on doit pas allumer la lumière et que j'descends mon pantalon sans devoir le déboutonner (avantage de n'être pas bien gros).
Par contre, pour les grosses manoeuvres, j'm'en sors pas tout seul : problème d'essuyage voyez-vous. ;-)

Ainsi, hier, je descendais les escaliers pour me rendre seul aux toilettes quand j'ai appelé (comme souvent, car j'aime bien savoir où sont les autres dans la maison – c'est nullement une quelconque peur, d'autant qu'une cave sans lumière est pour moi comme n'importe quelle autre lieu) :
- Papaaa ?
J'l'entends arriver en haut des marches.
- Oui, Lou.
- C'est quoi qu'on entend ?
Et j'imite sur le champs le son... de la tondeuse.
- C'est la tondeuse, andouille !

- Non, tu dois dire : c'est la tondeuse, Petit Chien Courage ! Et tu dois dire : La tondeuse, elle est loin, Petit Chien Courage !
- Dis, mon fils, tu ne crois pas que tu exagères.
- A papa de dire : Petit Chien Courage, tu entends la tondeuse ?
(Bruitage à l'appui)
- As tu entendu ce que j'ai dis, mon fils ? J'ai pas envie de tout le temps répéter ce que tu as envie d'entendre.
- Si ! Tu as envie...
- Désolé Chounet, pas tout le temps. Allez, descend et va aux toilettes.
J'insiste pas, j'sens bien que je l'aurai pas, même en rusant.

Tête en l'air, je traînaille et poursuis mon jeu tout seul. Je fais vibrer mes lèvres puis prends le ton paniqué de Courage.
- Houlà là là là, Petit Chien Courage. La tondeuse n'est pas loin ! Houuuu, j'ai peur !
- Loulou, continue ton chemin !
J'mets cinq minutes pour parcourir les deux mètres qui me sépare de la cuvette des W.C. . J'm'y installe confortablement et poursuis mon histoire.
Pendant ce temps, j'entends le père descendre, remonter, puis m'appeler à nouveau.
- T'as fini, Loulou ?
- Oui.- Allez, tire la chasse, remonte ton pantalon et viens !
Ce que je, à mon rythme, c'est à dire en cinq minutes, le temps de poursuivre mon histoire en boucle, de faire l'équilibriste sur les marches, ou de danser.
Y'a rien qui presse

...C'est ainsi que certains jours, j'mets un quart d'heure pour aller et revenir des toilettes.
Par Bèrlebus :: lundi 23 mai 2005 à 21:29 :: Au jour, le jour :: #467 :: rss


Vos commentaires

coucou lou c ets adeline,je suis vraiment etonné par tous ce que tu c ets faire.Bravo a toi et (n embête pas trop ton papa et ta maman)fai leur de gros bisosu,bisous a toi aussi et a demain

Le mardi 24 mai 2005 à 15:25, commentaire par adeline :: email :: #
 

Merveilleux etit garçon !!
Et pour les envies très pressantes, fais attention !! Bisous Lou

Le mercredi 25 mai 2005 à 11:41, commentaire par Maman Bulle :: site :: #
 

Tu es vraiment un petit fûté qui exploite tout pour arriver à ce que tu veux, mais ça ne peux pas marcher à tous les coups... Je trouve que papa et maman en font déjà beaucoup. Et comme tu le dis rien ne presse, mais attention, un jour ce pourrait être très pressant et alors bonjour les dégâts (lol)
Bizzzzzzzzzzzz,
Andrée

Le mercredi 25 mai 2005 à 17:21, commentaire par ANDREE :: email :: #
 

Et oui ! Il faut prendre son temps dans la vie ! Pourquoi toujours se dépêcher ????
Par contre, je sais de qui tu tiens ton courage ;) ( hein maman papa ? )

Le vendredi 3 juin 2005 à 12:02, commentaire par Montener :: site :: #
 

^^ tu es quelqu'un d'extraordinaire !
apparement tu débrouille pas mal !
bravo à toi et à tes parents !
Gros zibouxxx
p.s: tu es tellement quelqu'un d'extraodinaire que j'ai fais un lien pour ton site sur mon blog ! ^^
ancore bravo et gros bisous !

Le samedi 4 juin 2005 à 11:37, commentaire par olivia 13 ans :: email :: site :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned