Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« février 2005 »
LuMaMeJeVeSaDi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et le vent

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 



lundi 28 février 2005

376. Le froid polaire

Moi, j'suis insensible au froid. Enfin, peu.
En réalité je dis jamais que j'ai froid.
Et puis, j'préfère plutôt des engelures que de porter des gants ou des moufles.
Imaginez, c'est comme si on vous mettait des lunettes à triple foyer alors que votre vue est bonne. Un "petit filtre à vos sens", juste comme ça.
J'ai besoin de mes mains, moi !

Ce dimanche donc, pour aller au marché, j'ai pas voulu mettre de gants, comme d'hab. Mais pour une fois, j'ai dis que j'avais froid.
Du coup, quand papa a annoncé dans l'après-midi qu'il allait promener le chien en forêt, mais qu'il ne pourrait pas me prendre avec lui parce qu'il faisait trop froid, j'ai insisté pour l'accompagner.
Il m'a alors fait le deal suivant :
- O.K., Lou, tu peux venir avec moi, mais à condition de mettre des gants.
- Oui, papa.
- Oui, mais faudra pas vouloir les enlever, Lou. D'accord ?
- D'accord.

Et j'ai pas moufté. Rien, nada.
J'ai donné mes mains gantées à papa et à maman, et on a marché, marché, en déconnant (J'imitais une tondeuse qui tombait sans cesse en panne, parce qu'elle avait les piles usées, même que du coup, au lieu de faire le bruit d'une tondeuse, elle se mettait à faire le cri d'animaux, ou de son moteur qui casse, ou de la fusée de Barbapapa).
Bref, je m'suis bien éclaté, égrainant la ballade de fous rires dont j'ai seul le secret.
Parfois, mon pouce s'en allait promener du côté de l'index, parfois c'était au tour du toutou rikiki de rendre visite à son voisin. Le plus dur, était de laisser mes doigts se faire guider par ceux de papa ou maman pour revenir à leur place. Mais bon, là encore, c'est passé comme une lettre à la poste.

- C'est vrai qu'on est comme au pôle Nord, hein, maman ?
Par Bèrlebus, à 20:52 :: Au jour, le jour :: #425 :: 2 commentaires
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned