Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« février 2005 »
LuMaMeJeVeSaDi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou au djembé

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

lundi 21 février 2005

373. Chronique du temps qui passe (25)

le petit prince ritPapa, le retour.

L'accompagnateur du bus de l'école me conduit à la porte de la maison et sonne. La porte s'ouvre.
- Coucou, mon Loulou.
- Mon papaaaa ! Je suis content que tu es là.
J'me précipite dans ses bras. On se fait de gros bisous et de gros câlins.
- Tu vois, j'ai fini le tournage du film, maintenant je serai plus souvent là, même si j'ai encore beaucoup de travail, parce que le film, il n'est pas encore fini.
Ça m'a l'air bien compliqué son travail. Mais comme il n'insiste pas, j'fais celui qui a compris.
- Et toi, Lou, comment ça va ?
- Bien !
- Tu t'es bien amusé à l'école ?
- Oui.
Il ôte alors mon bonnet et mon écharpe, et défait les boutons de mon manteau.
- Vas-y, enlève-le.
Ce que je.
- Tiens, prends la lichette et accroche-le au porte manteau.
J'cherche un peu, trouve la maudite lichette, y passe mes deux pouces comme il me l'a appris , et tends le manteau vers le mur.
- De l'autre côté, enclume ! Tu sais bien que c'est sur l'autre mur.
Je me retourne, cherche un peu, trouve le montant de bois, tâtonne encore un peu puis glisse la lichette autour du plot de bois.
- Super, mon garçon.

Direction le living où j'croise maman ("ma maman que j'aime !", câlins et tutti quanti), puis me dirige vers le salon où j'me vautre comme d'hab. dans un des deux canapés.
J'entends papa bosser dans la cuisine avec de la vaisselle puis revenir.
- Tu viens près de moi, mon papa ?
- Oui, mon Chouchounet que j'aime.

- Dans tes bras.
- Alors, qu'est ce que tu as fait à l'école, aujourd'hui ?
- J'ai fait la gym, sur le vélo (NDL : de salon), le trampoline...
- Et après, qu'est ce que tu as fait ?
- De la gym.
- Ça tu me l'as déjà dit. Après, avec Monsieur Guy ?
- On a fait du braille puis on a été à la ludothèque.
- Et qu'est ce que tu as appris en braille ?
- La lettre "é", la lettre "L" et la lettre "M".
- Et comment on écrit "é" ?
- 1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 !
- Bravo, Lou. Et la lettre "L" ?
- 1 – 2 – 3.
- Et la lettre "M" ?
- 1 – 3 – 4.
- Et puis t'as fait quoi, après le braille ?
- J'ai travaillé avec Michèle qui s'est fâchée.
- Pourquoi, elle s'est fâchée ?
- Parce qu'elle a dit un gros mot : "merde" !
J'sens papa dubitatif, mais peu importe. Il me propose de grimper sur ses épaules. Je ne me fais pas prier. On traverse le living à toute allure, direction la cuisine où l'on retrouve maman. Méga, le chien, excité par l'agitation, nous poursuit en aboyant. Je devance papa :
- Ça suffit, Méga !
Retour tout aussi rapide au fauteuil où papa me couche et entame notre dernier jeu du moment : "attrape mon doigt". Le principe est simple et est une variante du jeu qu'il me fait à chaque fois lorsqu'il vient me dire bonsoir dans le lit : il s'amuse à me toucher partout et très vite avec le bout de ma tétine (qui me chatouille) en me disant : "Tu veux ta tute ?". Seulement voilà, il la déplace vite, de sorte que j'ai à peine le temps de mettre mes mains au dernier point d'impacte qu'il me touche déjà ailleurs. J'a-do-re !
Grande séance de fous rires donc dans le canapé où je brasse l'air à la recherche de son doigt.
- Attrape mon doigt !
Mort de rire, je le supplie :
- Plus, plus...
Petit break avant d'entamer une seconde séance.
Le bonheur !
- J'ai envie d'aller avec toi à la toilette, papa.
Maman intervient :
- Ne traînez pas, hein, ton goûter est prêt, Lou.

Quelques rires après (j'fais un caca mou qui fait "ploutch, ploutch" alors que papa croit à chaque fois que j'ai fini), on remonte pour le goûter.
- J'veux manger avec maman !
- Tout va bien, mon Loulou.
Papa fait diversion avec un autre nouveau jeu qui s'est instauré entre nous lors des soupers lorsque j'oublie de manger. Il prend un ton faussement menaçant :
- Fourchette, tu restes là !
Du coup, j'me précipite pour l'enfourner et la redéposer dans le bol, comme s'il ne me voyait pas.
- Mais qui a mangé la fourchette ?
J'sors mon sourire banane :
- C'est Geert !
- Mais où est ce Geert ?
- En dessous de la table.
...et ainsi de suite.

La vie est belle, moi, j'vous dis.
Par Bèrlebus :: lundi 21 février 2005 à 13:53 :: Au jour, le jour :: #422 :: rss


Vos commentaires

Voilà un retour au bercail qui vaut la peine d'être vécu!!!
Et oui que la vie est belle, quand on la rend belle...
Bonne continuation Luc et surtout soyez fier de votre Lou et de la famille...
Bonne semaine,
Bizzzzzzzzz,
Andrée

Le lundi 21 février 2005 à 19:04, commentaire par ANDREE :: email :: #
 

J'adore tes récits de retour d'école, Lou ! Encore ! Encore!

Le mercredi 23 février 2005 à 08:59, commentaire par Julie :: email :: site :: #
 

mes juste six cordes de ma guitare me donnent parfois du fil "à retordre", alors plus et plus encore,j admire Lou avec le braille, qu il arrive à lire avec le bout du doigt....bravo Lou!
mais comment fait il?????????si génial!!!!
hiphiphiphourrahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!

Le mercredi 23 février 2005 à 11:14, commentaire par annick :: #
 

rien de plus simple que le quotidien .. génial ... surtout s'il vous rends heureux

Le samedi 26 février 2005 à 17:44, commentaire par titemag :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned