Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« décembre 2004 »
LuMaMeJeVeSaDi
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et le mouvement

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

samedi 4 décembre 2004

339. Etat des lieux (3)

(suite des post 337 et 338)
Donc à défaut de vouloir manger le midi à l'école, j'enchaîne le goûter après le repas chaud, et avant les tartines.
Au programme, un kiwi et la maudite fourchette avec laquelle je dois apprendre à piquer dans le fruit.

Fin du jeu avec papa qui m'annonce qu'il va travailler dans son bureau et qu'on jouera après le bain.
- Pas partir papa !
- Ecoute, Lou, comme tu manges avec maman, moi j'en profite pour aller travailler un peu. Mais si, un jour, tu as envie de manger avec moi, je le ferai avec plaisir.
- Je veux manger avec papa !
- O.K., Lou. Mais tu mangeras tes tartines avec maman, d'accord ?
J'acquiesce.
Papa s'installe.
- Vas-y, pique avec la fourchette !

Bref instant de panique.
- Pas la fourchette, pas la fourchette !
- Loulou... tu dois pas avoir peur... Tu as déjà mangé avec la fourchette avec moi.
Maman s'en mêle :
- Lou, tu fais comme avec moi : tu pique trois fois, et puis on le fait pour toi.
Je crise.
Papa me rassure, mais rien y fait.
Diversion : il se met à me taquiner en promenant ses doigts comme un petit bonhomme sur moi. Je souris.
- Allez, mon garçon !
- Veux plus, veux plus !
- On va pas se disputer ?
Au bout de cinq minutes de tergiversations, papa me dit calmement :
- Bon, mon petit garçon, on ne va pas faire comme dimanche passé avec les croûtes de pain ? Je ne vais pas devoir compter jusque trois pour que tu obéisses, tout de même ? ... Je ne lâcherai pas, bonhomme... Tu vas manger comme un grand.
- Je veux manger avec maman.
- Ce sera la même chose, dit maman.
Les cochons font bloc.
In fine, papa entame son décompte :
- un... deux... t...
J'obtempère. Puis :
- Fini !
- Non, Lou, encore deux fourchettes.
Je fonds en larmes.
Longue séance de câlins, de "tout va bien" que je module de ma petite voix chevrotante, mais il me reste encore un fourchette... et le reste à manger.
Papa me souffle dans l'oreille son éternelle ritournelle :
- Petit coeur, on sait que c'est difficile pour toi... C'est même plus difficile pour toi que pour un autre enfant, mais raison de plus de te montrer courageux. Nos rôles de papa et de maman, c'est de t'apprendre tout ce dont tu auras besoin pour vivre heureux... On t'aime petit boutchou...
J'l'interromps et le corrige, hoquetant :
- Non, "mon petit Chouchounet que j'aime"...
- ...Oui, on t'aime, mon petit Chouchounet que j'aime.

Malgré cela : nouvelle empoignade pour la troisième fourchette.
Pire, étant donné que je résiste, papa me gronde :
- Bon, puisque la méthode douce ne fonctionne pas, je dois utiliser la méthode dure, mon garçon. Allez hop, tu obéis maintenant.
...Et il me fais piquer–manger trois portions de plus en rétorsion.v- Désolé mon fils, je n'aime pas me fâcher, mais il ne faut pas exagérer.
Gloups... J'me fais déborder par la détermination de papa.
J'obtempère, la moue triste.
- Et voilà... c'est fini, Lou. ...Et je ne suis plus fâché !
Je prends alors la main de papa que je pose sur ma joue pour qu'il me câline.
On se blottit l'un contre l'autre, j'lui fais aussi un câlin, mais le vilain ne s'est pas rasé depuis deux jours et pique.
- Tu dois te raser, papa !
Hé ! A chacun son tour !

La fin de journée se passe à merveille.
Papa monte travailler dans son bureau, maman me donne les tartines, et après le bain, papa me rejoint pour jouer ensemble.

(Voir commentaire de papa)
Par Bèrlebus :: samedi 4 décembre 2004 à 11:51 :: Au jour, le jour :: #379 :: rss


Vos commentaires

A propos des post 337-338-339.
Vous pourriez vous dire : on a déjà lu tout cela, alors à quoi bon raconter à nouveau ces instants de vie avec Lou. Tout simplement pour un "état des lieux"... Parce qu'au delà des mêmes obstacles qui reviennent à chaque fois, des petites évolutions se marquent ...et que vous remarquerez peut-être.
Enfin, si je le fais, c'est aussi pour vous montrer combien la vie avec Lou, combien son apprentissage est souvent un recommencement jusqu'à l'étape suivante.
En espérant ne pas vous lasser
.Luc

Le samedi 4 décembre 2004 à 12:00, commentaire par Luc :: #
 

:) comme tout apprentissage ;) bizou à tous!(je ne me lasse pas moi;) )

Le samedi 4 décembre 2004 à 18:37, commentaire par Dinou :: #
 

Redire les choses sur un blog permet une chose: raconter aux nouveaux comme moi des choses qu'il n'avait pas lu ;)
Et j'avais jamais imaginé les difficultés qu'il pouvait y avoir dans des gestes 'simples'....

Bon courage aux parents pour lui apporter tout leur amour !

Le dimanche 5 décembre 2004 à 01:47, commentaire par fabrice :: email :: site :: #
 

Pas question de lassitude ni d'ennui ! Lou me rappele tous les jours que la vie vaut la peine d'être vécue, moi qui suis "normale"(mot que j'ai en horreur)
Super merci à toute la tribu

Le dimanche 5 décembre 2004 à 10:18, commentaire par Corinne :: email :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned