Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« août 2004 »
LuMaMeJeVeSaDi
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et l’espace

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

samedi 28 août 2004

290. Chronique du temps qui passe (20)

Chui à table, mangeant mes tartines qui succèdent au goûter.
Lorsque papa nous rejoint, maman lui annonce fièrement :
- J'ai expliqué à Lou que bientôt, il va pouvoir manger les fruits avec une fourchette parce que c'est un grand garçon. Hein, mon Loulou ?
- Non, j'veux pas mange la fourchette !
- Mais nooon, Lou, tout d'abord on ne manger pas une fourchette, mais on mange avec une fourchette. C'est comme pour la cuillère.
- Je veux pas manger avec la fourchette.
- Pas aujourd'hui, tu as déjà mangé ton goûter. Mais bientôt.
- On est pas bientôt !
- T'es un sot, Lou.
- Je fais quoi ?
- Tu le sais très bien.
- Je fais le bébé Cadum et je veux rester un bébé Cadum. Je veux pas être un grand garçon.
Les v'là prévenus. Faut dire qu'ils exagèrent. Depuis le retour des vacances,
ils profitent des concessions que je leur ai faites. Et vas-y qu'ils me fassent manger les tartines avec les croûtes, qu'on aille au marché du dimanche sans la poussette, que, de manière radicale, je ne puisse plus écouter d'histoires ou de musiques, ni même allumer l'éléphant pendant mes repas (qui se transforment en training intensif sur ma compréhension des choses – on s'croirait à l'école -)
Et ce ne sont que des exemples !
"Monsieur René", Merlu et le petit Chien Courage retrouvent des crénaux horaires limités qu'ils me fixent, et quand ils s'amusent à dire des gros mots, v'là qu'mes parents me menacent de ne plus jouer avec eux s'ils continuent !
Et bien le croirez-vous, malgré toutes ces exigences, je reste de bonne composition. Alors, j'peux bien de temps à autre clamer mon raz-le-bol !
- Allez mange ta tartine, Lou.
- Non, je ne veux pas manger la tartine avec la fourchette.
- On ne mange pas une tartine avec une fourchette. Allez, mange.
J'obtempère... En plus, ce sont les croûtes !
- La fourchette, elle doit aller faire dodo parce qu'elle est fatiguée.
- Tu sais très bien que c'est un objet.
- Non, c'est une personne, et la fourchette fait le bébé Cadum !
J'fais un renvoi sonore.
Papa qui nous écoutait, entre dans la danse.
- Lou, ça suffit !
- Qu'est-ce qu'il y a, papa ?
- Tu arrêtes de nous prendre pour des idiots avec cette histoire de fourchette, et je ne veux plus que tu fasses des renvois tout le temps.
( c'est vrai que j'en fais des solides à tout bout de champs, même que je peux les faire sur commande et que ça fait un certain temps qu'ils me demandent de mettre le moderato.)
- Et moi je veux faire des renvois.
- Et bien alors on va se disputer très fort et tu vas avoir de gros ennuis également avec Monsieur Guy (mon futur instituteur), Elisabeth ou Elisa (mes gardiennes à l'école) et tous les autres ! Je me tais.
Papa, sérieux mais pas en colère, continue.
- Bref, mon garçon, va falloir faire un solide effort et arrêter de tout le temps faire le bébé Cadum.
- Je suis un bébé Cadum et la fourchette aussi !
- Tu es prévenu, mon fils !

A ces mots, il monte travailler dans son bureau et moi... j'écrase, ayant reçu le signal cinq sur cinq.
Finalement, j'aime bien faire celui qui comprend pas et tourner mes vieux en bourrique. En plus, ils marchent au quart de tour.
Par Bèrlebus :: samedi 28 août 2004 à 14:28 :: Au jour, le jour :: #324 :: rss


Vos commentaires

Commentaires
2004-08-29, 21:57:31
UN FAMEUX COQUIN !!!
Quel bonheur de terminer le week-end avec toi Lou, mais tu avoueras que tu sais ce qu'il faut faire pour qu'ils rentrent dans ton jeu, seulement il y aura tjrs des limites et ils seront tjrs gagnants quoique tu fasses et que tu veuilles!!!!! Hé oui les parents sont les plus forts ..... Bonne fin de vacances Lou. A bientôt,
Bizzzzzzzzzzzzzz,
Andrée

Le lundi 29 novembre 2004 à 09:50, commentaire par ANDREE :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned