Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« juillet 2004 »
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et l’espace

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

jeudi 29 juillet 2004

273. En Angleterre !

Pendant le séjour à la mer, papa et maman m'ont préparé à une idée farfelue : on allait monter dans un énooorme bateau (ma réponse : "Noooon !" – rapport au bateau gonflable dans la mer (cfr post 268)), pour la traverser, aller de l'autre côté et passer une journée en Angleterre (ça : "Ouiiii !", car ça fait des années qu'ils me bassinaient en me disant que de l'autre côté de la mer, y'a l'Angleterre).

Un matin donc, on est parti avec la voiture de papa direction Calais en France. Là on est monté dans un bus qui nous a conduit au pied d'un machin que je sentais énorme et qui faisait "doug-doug-doug-doug-doug" : le bateau.
Ch'sais pas ce qu'avaient mangé mes parents, mais ils arrêtaient pas de m'expliquer tout : la taille du bateau (pour moi c'était comme une grande maison, excepté le bruit du moteur et les vibrations que cela entraînait partout).
Dur dur de les suivre, d'imaginer que tous mes déplacements à pied dans ce truc (que ce soit sur les ponts, les coursives, les escaliers ou le restaurant) correspondaient à la taille d'un bateau (pour moi, un bateau, c'est une minuscule esquiffe molle).
Pour être tout à fait sincère aussi : j'm'en foutais complètement à condition qu'on aille en Angleterre et que je sois pas mouillé par la mer.
Le plus gai dans cette aventure ? les vibrations ! Au restaurant,

lire la suite

Par Bèrlebus, à 13:02 :: Au jour, le jour :: #307 :: 5 commentaires
 


272. Ma seconde peau

Y'a un truc dont je vous ai jamais parlé et qui a pris de ces proportions à la mer : ma tenue vestimentaire !
Mes vêtements, c'est comme ma seconde peau, quelque chose de sécurisant, quoi ! Donc, si on sort, je VEUX mon manteau quel que soit le temps, tout comme je veux absolument avoir un pull sur le dos au dessus de mon tee-shirt.
Or papa et maman, après avoir gagné le combat des tartines entières (cfr.post 264), ils se sont attaqués à cette obession-là. Faut dire qu'à la mer, quand il faisait beau, j'devais être le seul petit garçon à être ainsi couvert.
Ainsi donc, jour après jour, on s'est pas mal disputé à ce sujet :
- Je veux mon pull !
Ou
- Je veux mon manteau !
- Mais Lou, il fait beau et chaud !
- Noooon !

J'dois reconnaître qu'ils m'ont eu à l'usure. Bon, O.K., j'ai pas mal râlé, mais finalement, j'finissais par oublier que j'étais en tee-shirt.
Mieux encore, en fin de journée, à l'appartement, je me suis mis à ôter mon pijama et jouer tout nu dans le living, faire la toupie sur le carrelage (plein de sable et de poils de Méga, le chien).

Comme quoi, hein !

NDL: vous connaîtriez pas des parents moins ch... ? ("c'est pour rire, hein !" : ça c'est une nouvelle expression que j'emplois. J'vous expliquerai bientôt pourquoi je l'utilise)
Par Bèrlebus, à 12:57 :: Un monde à moi :: #306 :: 3 commentaires
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned