Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« juin 2004 »
LuMaMeJeVeSaDi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et le vent

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

lundi 21 juin 2004

255. Chronique du temps qui passe (18)

Papa rentre à la maison. Je suis à table.
Comme à son habitude, il me glisse des bisous tout doux dans le cou.
- Bonjour Monsieur René !
- Bonjour, Lou !
- Non, fais Monsieur René !
- Et si tu me disais d'abord bonjour...
Il s'accroupit tout près de moi et me caresse.
- Bonjour, papa ! Bonjour Monsieur René !
- Comment vas-tu, Lou ? Ça a été avec la visite chez le docteur ?
- Fais Monsieur René, papa !
- Mais moi, j'ai envie d'être avec toi, de parler avec toi.
J'monte d'un ton :
- Non, fais Monsieur René !
Papa reste étonnement calme.
- Non Lou, j'ai pas envie de le faire, j'ai envie d'être avec toi.
- Arrête, papa !

- Non petit Lou, je ne vais pas arrêter...
J'essaye l'autorité :
- Tu-a-rrê-tes !
- Lou, ça ne sert à rien... Au plus tu réagiras comme cela, au moins je ferai Monsieur René.
- Fais Monsieur René ! br>- Non, je ne ferai pas Monsieur René. Moi, c'est Lou que j'aime. C'est toi. Pas Monsieur René.
Je l'interromps :
- Tu ne me parles pas comme ça !
Il fait comme si de rien était et continue à me parler.
Dialogue de sourd.
- Monsieur René, "le Petit Chien Courage" c'est un jeu...
Moi : "Non !"
- Moi je préfère quand tu es Lou...
Moi : "Non !"
- Alors je ne vais pas le faire parce que je veux que tu sois Lou.
Moi : "Non !"
- Et j'aimerais bien que tu m'écoutes, s'il te plaît.
- Tais-toi, papa.
J'en profite pour le repousser un peu, parce qu'il me colle un peu trop.
- Non je vais pas me taire, petit bonhomme, parce que tu es un petit garçon et que je suis ton papa. ( Moi : "Non !"). J'ai plein de choses à te raconter, à t'apprendre.
Il m'énerve. Je hausse encore d'un ton mes "Non !".
Maman qui me préparait une tartine nous rejoint.
- Maman, dis bonjour au Petit Chien Courage.
Je sens le temps suspendu. Je les devine comploter.
- Non petit coeur, tu as entendu ce que papa a dit et je suis d'accord avec lui.
- Tais-toi, maman !
Ma colère monte.
- Mais tout va bien, petit Lou. Calme-toi.
- Fais Monsieur Renééééé !
Papa m'aligne des mots que je n'écoute même pas, rythmant son blabla de "non !" de plus en plus colériques. Lui et maman restent zen.
- Ecoute bien, mon petit garçon : Si tu continues, on ne fera plus "Monsieur René", "le Petit Chien Courage" et tous tes personnages de jeux imaginaires, tu m'entends ? Tu peux crier autant que tu veux, cela ne changera rien.
Moi (comme un moulin) :"Noooon ! Nooooon ! Noooon !"
Papa et maman me surprennent alors. J'les entends m'imiter de concert :
- Nooooon !
Je ne peux réprimer un léger sourire que je gomme aussitôt en reprenant ma mélopée : "Nooon !"
Pour la première fois, j'entends le ton de la voix de papa se faire plus sèche.
- Lou, je n'ai pas envie de me fâcher, alors tu arrêtes !
A signal fort, réponse adhoc :
- Kesk'y a, papa ?
- Il y a que je ne suis plus d'accord.
- Kesk'y a ?
- Tu le sais très bien, mon fils. Alors si tu as envie d'hurler, c'est comme tu veux, mais ça ne changera rien à notre décision.
- Fais Monsieur René, papa !
- Non, mon Loulou. On ne cèdera pas.
- Maman, dis : bonjour Petit Chien Courage !
- Non, Lou. Plus tard.
Je relance ma machine à "Nooon !", me mets à pleurer. Ils me font chier.
Comme je ne mange plus depuis l'arrivée de papa, ils veulent que j'aille prendre le bain.
Moi :
- On fera le Petit Chien Courage dans le bain...
Crise de chez crise lorsqu'ils n'acceptent pas l'échéance. Pourtant, j'viens de négocier, là !
- Après le bain, Lou !
- On est après le bain !
J'fonds en larmes. Mes parents sont des tyrans.
J'comprends pas pourquoi ils veulent pas jouer avec moi...
Il me faut un bon quart d'heure pour me calmer avec maman (après un gros bisou, papa est parti travailler dans son bureau – je ne voulais plus de lui- ).

Dans le bain, je joue tout seul en grondant je ne sais qui :
- Alors ça suffit ! Tu arrête de faire tout le temps Monsieur René ! ... Non, tu ne fais pas le petit chien courage, non plus !
Par Bèrlebus :: lundi 21 juin 2004 à 16:49 :: Au jour, le jour :: #286 :: rss


Vos commentaires

Namaste? Glad to find this beautiful home page. Thanks a lot. Good luck...

Le mercredi 22 février 2006 à 23:41, commentaire par ativan :: email :: site :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned