Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« mars 2004 »
LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et le mouvement

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

mercredi 3 mars 2004

186. Les épaules de papa.

Papa à VeniseLes épaules de papa, c'est toujours pas ça... Y peut toujours pas me faire des cabrioles comme par le passé. Ça me manque ! Alors de temps à autres, il fait une exception et on se défonce cinq minutes. J'l'entends me dire de faire attention quand même, ce que je fais après lui avoir donné un bisou sur son épaule.

L'autre jour, lorsque je suis venu lui dire bonsoir dans son bureau, j'l'ai entendu se plaindre à maman. Il avait l'air d'avoir très très mal. Alors je lui ai demandé :
"T'as mal aux épaules, papa ?"
Il m'a confirmé.
Je l'ai alors serré très fort dans mes bras (j'étais sur ses genoux) et lui ai dit avec un voix toute gentille :
"Tu es malade, alors ? ... Alors tu dois prendre ta température, tsé."
Lui et maman se sont mis à rire... Du coup moi aussi, même si j'ai pas pigé la vanne que j'ai faite.
Papa m'a expliqué qu'on pouvait avoir un bobo ou être malade sans avoir de la fièvre.
J'savais pas...
Moi : "Alors, tu dois prendre des médicaments !"
Papa m'a remercié pour mes précieux conseils et fait un énorme câlin.
Il m'a enfin soufflé dans l'oreille une énorme déclaration d'amour. Il m'a dit qu'il était tout content de me voir être attentif aux autres. C'est vrai que c'est une grande évolution dans mon caractère : ça me plaît de plus en plus d'écouter.
Vraiment.
Attentivement.
Pour pouvoir réagir.
Pas comme un perroquet qui reproduit ce qu'il entend... Ça, je le laisse de plus en plus à mon pote l'éléphant.
Par Bèrlebus :: mercredi 3 mars 2004 à 16:28 :: Au jour, le jour :: #214 :: rss


Vos commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned