Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« novembre 2003 »
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou au djembé

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

jeudi 13 novembre 2003

113. Rewind ! (à la crèche)

J'cause au présent, j'cause au présent... mais c'est la faute à Papa !

J'ai plein de chose à dire sur mon passé, même si, je le reconnais, les souvenirs, c'est pas mon fort. Quoique, petit à petit, j'commence à causer d'événements qui remontent à quelques mois (comme le bain qui se vide, par exemple ) .
Remonter à un an ou plus m'est donc difficile. Mais heureusement, papa est là pour me rafraîchir la mémoire.

Ainsi donc, j'voudrais juste vous expliquer que quand j'étais petit - j'veux dire, tout petit -, une crèche a bien voulu m'accepter et m'intégrer parmi les enfants dits "normaux". Sans une hésitation. Et avec un coeur gros comme ÇA.

Pendant trois ans, Viviane est devenue ma puéricultrice de référence, ma seconde maman. Fanny, la directrice, s'est investie entièrement dans le projet, comme toutes les autres puéricultrices. Et j'peux vous dire que quand je les ai quitté pour aller à la "grande école", les coeurs, ils étaient serrés.

C'est qu'il s'en est passé des choses là-bas.
Alors que tous les autres gambadaient allègrement à deux ou quatre pattes, moi, j'restais dans mon petit périmètre. Mes petits camarades, y z'ont vite pigé que j'voyais pas. Du coup, ils faisaient attention à moi.
Un jouet égaré ? Un pote me le rapprochait !
Ma tétine perdue ? Une copine me l'agitait près de moi pour que je la repère auditivement et la prenne.
Un coup de soif (ben oui, mon hypophyse...- voir art. 4 de "lisez-moi") ? Un copain me mettait le biberon à la bouche.
En fait, ils imitaient le comportement des grands vis-à-vis de moi. J'étais un cas à part et accepté comme tel.
Comme quoi, la peur de la différence des autres n'est pas innée ! (et toc!)
C'était pour moi et pour les autres l'apprentissage de la vie en communauté... avec ses réalités aussi :
Un chouette jouet entre les mains ? Et hop, ni vu, ni connu, on me le piquait (ben oui, ça arrivait aussi). Mais c'était sans compter sur mes cordes vocales qui alertaient aussitôt les puéricultrices (j'me défendais comme je peux).

J'ai donc passé de merveilleux moments là-bas.
Et j'voudrais juste rendre hommage à Viviane, à Fanny, Dominique, Aurore et toute l'équipe de la crèche Gilson, même si, aujourd'hui, Marie-Anne remplace ce passé que j'ai hélas oublié.

photo:
Lou à sa naissance
Par Bèrlebus :: jeudi 13 novembre 2003 à 17:05 :: Au passé :: #138 :: rss


Vos commentaires

Pourquoi en grandissant ces bouts de choux perdront de leur générosité ? Très jolie histoire, très joli blog, argl vous venez de titiller mon instinct maternel avec cette photo...

Le lundi 11 avril 2005 à 20:47, commentaire par suzybellule :: email :: site :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned